Chronique : Les Soeurs Carmines T3

Ariel Holzl 
Mnémos, collection Naos 
Jeunesse, Fantastique
17 €
271 pages

Après avoir beaucoup aimé le premier tome puis eu un coup de cœur pour le second, il me restait donc à découvrir le troisième et dernier tome des Sœurs Carmines. Cette fois nous suivons donc les aventures de la plus jeune sœur, Dolorine, accompagnée de son cher Monsieur Nyx lors de sa rentrée scolaire. Évidemment, nous sommes à Grisaille donc cette école n’a rien de normal ! 

J’ai retrouvé avec plaisir l’univers de Grisaille et l’humour si particulier de l’auteur. La narration depuis le point de vue de Dolorine est plus enfantin et naïf mais cela créé un décalage humoristique quand on l’entend parler meurtre avec un tel détachement. Ses pensées et réflexions sont aussi empreintes de bon sens. La fillette est attachante mais ça on l’avait déjà remarqué lors des tomes précédents. C’est aussi l’occasion pour nous de renouer avec son journal intime rempli de mots barrés et de dessins morbides.  

J’ai été ravie de voir aussi en fond Merry et, bien sûr, l’inimitable et irremplaçable Tristabelle ! L’auteur nous glisse quelques informations bienvenues sur le devenir de ces deux personnages. Il y aurait encore tant à dire sur elles, sur leur mère et bébé Dram… j’espère que l’auteur pourra développer cet univers encore un peu.

J’ai passé un bon moment de lecture, l’histoire prend un tournant auquel je ne m’attendais pas mais qui est digne de Grisaille ! Bon Dolorine travaille encore moins que dans un tome d’Harry Potter mais son école est sympa et ses camarades de classes intéressants. J’ai aimé retrouvé les différentes familles et voir que malgré leur jeune âge ils sont déjà tous à fond dans le complot et les tueries. J’aurais par contre bien aimé avoir un peu plus d’interactions avec Monsieur Nyx, même si à la fin il prend une… ampleur inattendue. 

En tout cas globalement les Sœurs Carmines sont une vraie réussite. L’auteur a su créer un univers atypique, riche et drôle avec des personnages uniques que l’on a plaisir à suivre. L’humour mordant, décalé et cynique qui accompagne cette trilogie est une vraie bouffée d’air frais dans le paysage littéraire du moment. Je vous conseille vraiment de ne pas passer à côté de cette pépite !



 Ma note : :star::star::star::star::star-empty:

2 réflexions au sujet de “Chronique : Les Soeurs Carmines T3”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s