Chronique : Chroniques d’Oakwood

Marianne Stern
Autrice francophone 
Chat Noir
Fantastique
14,90 €
199 pages

Il me semble que j’avais reçu ce roman en cadeau lors d’une grosse commande auprès de la maison d’édition. Je connais de nom Marianne Stern mais je n’avais pas encore l’occasion de lire ses textes. 

Le récit est composé de courtes histoires sur le village d’Oakwood qui s’entremêlent avec brio. Nous suivons l’évolution du village au travers de l’histoire de sa sorcière à des époques différentes. Nous y voyons la genèse de cette sorcière, ses actes mais aussi leurs conséquences sur les autres habitants. 

L’ambiance à la fois mystérieuse de la sorcellerie et de l’époque (nous sommes dans les années 1600) est bien retranscrite, j’ai été immergée dans cet univers grâce aux différents personnages que nous suivons et qui sont tous bien travaillés. Ils sont tous attachants à leur manière alors j’ai apprécié passer du temps en leur compagnie qu’ils soient présents juste pour une histoire ou bien tout du long. Il semble que l’autrice ait écrit plusieurs nouvelles publiées séparément sur cet univers et les ai rassemblées et agrémentées ici. Le lien est très bien fait, l’ensemble du recueil forme une histoire cohérente et intéressante.

La demoiselle d’Oakwood, la sorcière principale, est une héroïne discrète mais touchante, loin des représentations habituelles des sorcières. J’ai ressenti beaucoup de douceur et de mélancolie lors de ma lecture. J’aurais quand même aimé la voir davantage, en apprendre plus sur sa vie adulte et sur James tant ces personnages m’ont touché.

Ce court roman est une belle découverte. Les thématiques y sont sombres, la mort guette souvent nos personnages, s’ils ne le sont pas déjà au départ. Pourtant j’ai aussi ressenti de l’espoir, de la beauté. L’amour et le bien finissent par triompher malgré les injustices. L’ensemble forme un livre triste mais beau. Mon seul bémol provient d’un tic d’écriture pour décrire les personnages quand ils sont au nombre de deux : « la paire ». Le terme est assez peu employé en général en littérature, mais ici il est systématique ce qui me détournait de ma lecture à chaque fois. Hormis ça, la plume de l’autrice est jolie, poétique et sombre à la fois. Cela convenait parfaitement à la thématiques générale.

Ce fut donc une belle découverte de mon côté, je suis contente d’avoir enfin pu lire un de ses romans.

Info de dernière minute : le timing est parfait (ce n’était même pas prémédité !) mais l’autrice a réinventé toute l’histoire pour la transformer en un roman unique totalement indépendant de l’œuvre d’origine. Le roman est en pré-commande jusqu’au 15 juillet 2020 et je pense bien me laisser tenter 🙂

 Ma note : :star::star::star::star::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s