Chronique : Les Enfants de l’Ô T3

Vanessa du Frat
Autrice francophone (voir le site)
 Chromosome éditions
Science-Fiction
21 €
435 pages

J’ai lu les tomes 1 et 2 il y a bien trop longtemps, en 2015 (voici mon avis sur le tome 2), donc j’avais oublié beaucoup d’éléments. J’ai relu en diagonale une partie du tome 2 afin de me replonger dans le bain et puisque j’avais rencontré l’autrice aux Imaginales peu de temps avant, certains éléments étaient bien frais dans mon esprit. 

J’ai repris le fil sans trop de difficultés, l’écriture est fluide et prenante. Les histoires de cœur, de famille et de complots de nos personnages sont toujours aussi passionnantes. L’intrigue générale avance petit à petit, nous avons des révélations mais tout autant de nouvelles questions. J’ai vraiment hâte de connaitre tous les tenants et aboutissants de cette histoire. 

Malgré le fait que ce soit surtout des tranches de vies, je ne me suis pas ennuyée une seconde. C’est juste très frustrant de voir tous ces personnages commettre leurs erreurs sans pouvoir intervenir. Notre groupe principal, Line, Lúka, Ludméa et Ruan est constitué de personnages qui sont tous profondément humains (enfin on ne sait pas vraiment pour tous…) avec leurs qualités mais surtout leurs défauts et leurs faiblesses. En fonction des tomes certains sont plus excusables que d’autres. Ici, j’ai eu davantage d’empathie pour Lúka qui essayait étonnamment de faire les choses un peu mieux. Il grandit, l’espoir est donc permis qu’il prenne enfin les bonnes décisions après tant d’erreurs et de tromperies.

Par contre c’est Line qui m’a le plus agacé dans ce tome. Le résumé nous prévenait que nous verrions les plus noirs aspects de nos héros. Dans le cas de Line je réalise que ce n’est vraiment pas une belle personne. Autant son frère a des défauts mais essaye sincèrement et maladroitement de changer, autant elle manipule son petit monde et se fait passer pour la pauvre fille sans défense. C’est injuste, notamment pour la pauvre Ludméa, notre vraie victime de l’histoire manipulée sans pitié et sans aucun moyen de s’en sortir pour l’instant. Elle m’a donc horripilée tout du long. Je crains que mon avis ne change guère dans le tome suivant puisqu’elle s’est trouvée un nouveau pigeon ! 

Lyen est un peu en retrait dans ce tome, elle attend encore le bon moment pour frapper et je pense que le jeune Mikhail aura un rôle crucial à jouer là-dedans.  On apprend aussi plus de choses sur Ruan qui est un personnage toujours assez complexe à décrypter. Globalement l’ambiance n’était pas au beau fixe dans ce tome, il n’y a que peu de place pour l’espoir ou pour les personnages équilibrés (et fidèles…). Le tableau que nous brosse l’autrice n’est pas très reluisant mais je me dis qu’il faut parfois toucher le fond pour mieux remonter la pente.

Difficile de donner un avis sur un tome 3 sans trop en révéler mais une chose est sûre, cette saga est addictive, très bien écrite et elle nous propose des personnages « qu’on aime détester ou qu’on déteste aimer » (pour reprendre les termes d’un lecteur du roman).


 Ma note : :star::star::star::star::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s