Chronique : la Magie de Paris T2 Le calme et la tempête

Olivier Gay
Auteur francophone (voir la page facebook) 
Castelmore
Young Adult, fantastique
14,90 €
313 pages
Après avoir dévoré le premier tome (chroniqué ici) et regretté amèrement de ne pas avoir pris la trilogie entière aux Imaginales 2018, j’ai commandé illico presto la suite. La Magie de Paris, c’est le genre de série que je ne peux pas distiller dans le temps comme je le fais pour les Aventuriers de la Mer par exemple (quelque chose que mes proches ne comprennent pas d’ailleurs XD). Il me fallait la suite et il me la fallait tout de suite. C’était une question de vie ou de mort (enfin presque).

Je vais essayer de ne pas vous spoiler l’intrigue de ce deuxième tome, surtout en ne vous révélant pas le grand rebondissement de la fin du tome 1 qui était juste génial. Ce tome recèle encore plus d’humour avec des situations et des répliques où j’ai encore plus gloussé (si, si). Je me demande si Olivier Gay n’était pas une femme dans une autre vie car certaines scènes et pensées m’ont paru tellement familières. Je me suis revue à mon adolescence (ou même après), à avoir les mêmes réflexions, les mêmes espoirs que Chloé. Mention spéciale à la scène du « toucher de doigt » si criante de vérité, j’ai vécu la même chose comme bon nombre de jeunes filles j’imagine. Bref, chapeau pour les descriptions et pour la facilité avec laquelle le lecteur s’identifie à Chloé. Bon, je suis une fille, je me demande si c’est pareil avec un public masculin.

Chloé est donc toujours aussi attachante et combattive. On ne peut que lui souhaiter de trouver une solution à son problème et de trouver l’amour aussi, ne nous cachons pas. Elle n’est cependant pas épargnée et ses défauts sont aussi mis à nu dans cette suite. A l’instar de n’importe qui, elle n’est pas exempte de défauts. David est toujours aussi sexy et disant cela je passe pour une couguar… disons même que je frôle le détournement de mineur. Hum.  Il commence à se dérider et à s’émanciper un peu dans ce tome, ses habitudes étant bousculées par l’arrivée de Chloé. Mais on sent qu’il y prend lui aussi du plaisir, bien qu’exprimer des émotions ne fasse pas trop partie de son répertoire.

Thomas est de plus en plus intéressant aussi. La révélation de fin de tome 1 ne concerne pas que Chloé. On se rend compte que c’est un garçon sensible et doté d’une forte puissance magique.  Son lien très fort avec Chloé est primordial dans ce tome et est également prétexte à des scènes plutôt… gênantes (bizarrement, souvent pour Chloé !). Cela contribue à créer un triangle amoureux entre Chloé, Thomas et David, même si ce triangle n’a rien de classique et n’est pas du tout ennuyeux, de mon point de vue en tout cas. Une quatrième personne aperçue à la fin du premier tome vient semer la zizanie, j’ai nommé Cassandre, la Mage de David. Cette fille est tout bonnement insupportable et je rêve que quelqu’un lui fasse fermer son clapet. Il n’empêche qu’elle est forte, franche (trop pour notre bien) et que nos personnages ont besoin d’elle.

Niveau intrigue, en cherchant une solution au problème de Chloé, Thomas et elle vont déterrer des cadavres de l’ordre de magie, ce qui ne va pas plaire au dictateur chef Mickael. Mais au lecteur, par contre, ça lui plait ! C’est assez frustrant de devoir attendre à chaque fois que Chloé et Thomas aient terminé leurs cours et aient semé les amies envahissantes de Chloé (et leurs chaperons aussi) pour en apprendre plus… mais c’est aussi ce qui fait le charme du roman et qui l’ancre dans notre monde autant que dans le registre de la jeunesse. Mais du coup la seule chose qu’on veut leur dire c’est « bordel, séchez vos cours ! » ce qui n’est pas le meilleur exemple à donner aux jeunes lecteurs, vous en conviendrez. C’est aussi ce qui rend le suspens plus haletant et fait de ce tome un véritable page turner comme on dit.

Sans vous spoiler, on continue ici à se poser des questions encore plus poussées sur les Goules. Enfin, le lecteur s’en pose un peu plus que nos héros, ce qui est assez normal puisque nous avons plus de recul (et pour ma part des années de Melrose Place… je devine l’entourloupe ! ). Il faudra néanmoins attendre le dernier tome pour avoir toutes nos réponses. En tout cas, ce deuxième livre se termine sur un nouveau rebondissement de fou. Bien sûr je me suis jetée sur la suite et j’ai dû me faire violence pour ne pas tout lire d’un coup et me coucher à 4h du mat.

En conclusion, un deuxième tome qui réussit le pari d’être meilleur que le premier, la preuve c’est un coup de cœur ! Encore plus d’humour, d’action, de sentiments et d’aventures, cette lecture palpitante a été un régal. Les relations entre les différents personnages sont aussi le point fort de ce roman. L’auteur maîtrise cet aspect, ce n’est pas nouveau et c’est toujours aussi agréable de suivre ses personnages grâce à cela.

Ma note : :star::star::star::star::star:💕

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s