Chronique : Escape from furnace T5 Execution

Alexander Gordon Smith
Version originale
Faber&Faber
Horreur, jeunesse
6,99£
353 pages
Nous voici arrivés à la fin de cette saga. Comme le Tome 4, j’ai dû lire ce roman en anglais pour avoir le fin mot de l’histoire. Néanmoins, le rodage avec le tome précédent m’a bien servi et j’ai nettement moins galéré. 

La première chose que j’ai appréciée est le chapitre résumé où le narrateur, Alex, nous rappelle tout ce qui lui est arrivé depuis le premier tome. Et quel chemin parcouru ! J’ai été nostalgique des trois premiers tomes qui se déroulaient dans la prison, la Fournaise, mais je dois dire que ce dernier tome clôture d’une bonne manière la série. 

Nous avions laissé Alex en haut d’un gratte-ciel avec de nouvelles mutations génétiques et un beau rebondissement. Le cinquième tome reprend exactement au même endroit et ne nous laissera que très peu de répit. Nous allons enfin connaître l’histoire d’Alfred Furnace et ce qui se cache derrière le fameux nectar. Sur ces deux points j’ai été agréablement surprise, c’était à la fois intéressant et glaçant. Et curieusement, j’ai même eu pitié d’Alfred. En revanche, j’ai tout de suite deviné ses plans en ce qui concerne Alex.

Ce tome a des rebondissements inattendus et heureusement notre cher Zee est toujours de la partie. Que serait notre héros sans son meilleur ami drôle et courageux ? C’est un ami comme on en voudrait tous et le genre de personnage que j’aimerai réussir à créer ^^

Je ne vous dirai rien sur la fin. Par contre je peux vous dire que ce tome a été riche en émotions, en particulier grâce à Donovan, que l’on avait rencontré dans la prison. C’était un personnage auquel je n’avais pas forcément fait attention à l’époque mais qui a pris une ampleur inattendue au fil des tomes. Il y a beaucoup d’émotions aussi au travers des regrets d’Alex sur sa vie passée, ses mauvais choix qui l’ont conduit à la prison. Même s’il a été emprisonné sur un coup monté, c’était un délinquant. Seulement, a-t-il mérité pareille destinée ? Sûrement pas ! On oublie trop souvent que c’est juste un ado de 15-16 ans. Certains passages de ce tome étaient clairement déchirants car non, plus rien ne sera comme avant pour notre pauvre Alex. 

Le dénouement comporte plus d’espoir que je n’avais imaginé. Plongée dans toute cette horreur je ne voyais pas comment de la lumière pouvait encore subsister. Néanmoins l’auteur a bien manœuvré et sa fin est à la fois cohérente et agréable.

En conclusion, c’est une saga terrifiante où l’amitié et la soif de liberté, de justice et d’humanité transpercent les horreurs d’une prison démoniaque. Le héros n’est pas tout blanc, il échoue souvent mais jamais il n’abandonne et j’aurai lutté jusqu’aux dernières pages aux côtés d’Alex. Cette série, elle serait juste parfaite pour le petit écran *___* Je suis ravie d’avoir pu la découvrir et je vous la conseille si l’horreur ne vous fait pas peur (ou l’anglais puisque seuls trois tome sur cinq sont traduits).


*Cette lecture fait partie du Challenge de l’été  *
Ma note : :star::star::star::star::star-half:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s