Chronique : L’héritage du serpent


 Virginia Schilli
Auteure francophone (voir la page facebook)
Éditions du Riez
Fantastique
18,90€
218 pages
J’avais déjà beaucoup aimé les deux autres tomes et attendais donc avec impatience le dénouement des histoires inhabituelles et glauques d’Anders Sorcele. Encore une fois, l’auteure nous bluffe avec ses choix très très surprenants ! Je risque de spoiler les précédents tomes, attention.
Nous retrouvons donc Anders et Kethel dans ce qui semble être les Enfers. Un Kethel transformé en succube d’ailleurs. A la recherche de la rédemption, Anders se fait encore piéger et se retrouve dans le passé afin de rattraper ses erreurs. C’est toutefois plus complexe car en réalité nous avons une nouvelle vision des événements et autant dire que j’ai été aussi abasourdie que notre héros ! Tout est bien ficelé depuis le début et j’ai eu très envie de relire le premier tome pour justement voir si on avait des indices. Les rôles s’inversent et si j’ai cru au départ qu’il s’agissait d’une réalité déformée, il n’en est rien. Nous avons un autre son de cloche et encore une fois, nous prenons Anders en pitié en dépit de ses terribles actes. Aucune lumière n’est à attendre dans ce tome aussi sombre, glauque et dérangeant que les précédents.
J’ai quelques bémols car il m’a manqué une ou deux cartes en main pour bien comprendre. En particulier concernant Kethel depuis qu’il est revenu auprès d’Anders dans le tome 2. Nous avons aussi des éléments qui ne sont pas assez approfondis à mon goût (la sorcellerie par exemple) et au final nous perdons de vue les Enfers.
Néanmoins, ce fut une lecture passionnante, surprenante avec une fin qui prend à contre-pied et qui laisse au lecteur à la fois un espoir de fin heureuse mais aussi un futur sombre et sanglant. La boucle est bouclée et comme tout au long du cycle, chaque acte du héros a des conséquences sur plus ou moins long terme. Cette fin est géniale ! Pari réussi pour l’auteure.
Au final, je suis ravie d’avoir pu me plonger dans cette trilogie sombre, envoûtante et très particulière. La plume de Virginia Schilli est très travaillée et superbe. Ses idées sont vraiment spéciales mais c’est ce qui m’a plu. Elle a su rendre un héros hautain, antipathique, sanguinaire et sans morale attachant et plus humain que des êtres humains. Je n’ai pas cautionné ses actes, pourtant je ne lui en ai jamais voulu puisqu’il assume tout et ne se cache pas de sa nature démoniaque. Et c’est ça qui m’a également plu.
Je vous conseille donc cette série mais je suis consciente qu’elle pourrait ne pas plaire à tout le monde, elle s’adresse à un certain type de public.
 Ma note:star::star::star::star-half::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s