Sortie de l’intégrale des Créatures de l’Ouest

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour un article autour de la sortie de l’intégrale des Créatures de l’Ouest aux éditions Láska .
Cette trilogie est initialement parue en format numérique entre 2013 et 2014, grâce à un appel à texte lancé par l’éditrice. Une formidable aventure en a découlé et après une longue attente, l’intégrale est enfin sortie en ebook… et aussi en version papier ! Ce qui est une grande nouveauté pour les Editions  Láska mais aussi pour moi car il s’agit de mon premier roman papier à compte d’éditeur 🙂 

La magnifique couverture est encore une fois signée par Miesis, constatez par vous-même :

June Cooper a grandi à l’écart du monde extérieur, seulement entourée de sa famille et de ses livres. Fille aînée de fermiers modestes, elle sait que le mariage peut l’arracher à sa condition. Cependant, le destin tout tracé d’une épouse de banquier n’est pas ce dont elle rêve en secret…

Et voilà que débarque chez les Cooper un aventurier sans scrupules, carabine à la main. Mais ce que Connor n’avait pas prévu, c’est qu’une créature tout droit sortie de la mythologie enlève sous ses yeux la petite Beth, la cadette de ses hôtes forcés !

Devant la possibilité d’une menace surnaturelle, le cynique Connor et l’impulsive June vont faire équipe, bon gré, mal gré. Alors que tout semblait les opposer, chacun découvre en l’autre ce qu’il ignorait désirer : June, une vie palpitante et dangereuse ; Connor, une part d’innocence et d’espoir qu’il croyait avoir perdue.

Les premières chroniques de cette intégrale sont très positives, je suis ravie *___* Vous pouvez en consulter quelques-unes par ici :
etc. 

*****

POUR ACHETER LE ROMAN

En vente en format broché sur Amazon, Createspace
En vente en numérique sur Kobo, 7switch, Amazon, Nolim


*****

Pour l’occasion, je me suis lancée dans la réalisation d’un VLOG ! Vous pouvez voir la vidéo sur ma page Facebook. C’était un premier essai sympathique et concluant d’après les retours ! A renouveler 😉

Et pour terminer, j’organise un concours sur ma page Facebook pour remporter l’un de mes exemplaires auteur dédicacé ! Cliquez sur la photo pour en savoir plus ^^

https://www.facebook.com/dryade.intersiderale/photos/a.464582583603368.109210.459546414106985/1123695024358784/?type=3&theater


L’Oiseau-Tonnerre disponible en vente au détail

Hey ^^
Ca y est le 2ème tome des Créatures de l’Ouest, alias l’Oiseau-Tonnerre est en vente à l’unité 🙂 
Vous pouvez le télécharger pour la modique somme de 2,99 euros sur diverses plates-formes, dont les principales sont : 
Amazon
Kobo
Nolim
Sachez tout de même que le mieux reste d’acheter sur le site des Editions Laska et encore mieux, de s’abonner ^^ 
Pour rappel, voici les premières critiques enthousiastes :
N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé 🙂 Et n’oubliez pas le concours sur Facebook pour gagner une carte dédicacée

Nouvelles critiques de l’Oiseau-Tonnerre + Festival Zone Franche

Bonjour ^^
Je regroupe plusieurs infos dans cet article (et non pas de poisson d’avril à l’horizon), en commençant par les chroniques qui sortent sur l’Oiseau-Tonnerre (Créatures de l’Ouest T2 aux Editions Laska) et qui me font extrêmement plaisir *__* Merci aux chroniqueurs ! En espérant que ces retours vous donneront envie de le lire 🙂 
Chez Sébastien Tissandier, également auteur : « Le style de l’auteure est simple et léger, les descriptions des émotions des personnages les rendent vivants et renforcent la progression de la romance. Je n’avais pas lu le tome précédent avant de lire celui-ci, mais les nombreuses allusions qui y sont faites dans cet épisode m’en ont donner envie« 
 Chez Night World : « un superbe second tome qui m’a fait rêver, rire et avec lequel j’ai passé un excellent moment sous la plume fluide et entraînante de l’auteur et c’est avec impatience que j’espère avoir l’occasione de lire le tome 3. »
Que demander de plus ?  (pleins de ventes :p)
Sinon la semaine dernière j’ai terminé un nouvelle pour un AT, j’en ai deux autres sur le feu ! On va voir si j’arrive à garder l’inspiration… vu que ça penche vers de l’horreur, je ne me fais pas de soucis ! 
Et ce samedi, je me transforme en Martine va à Paris puisque j’ai décidé d’aller traîner mes guêtres au salon Zone Franche en tant que visiteuse. Beaucoup de gens à voir, de dédicaces à obtenir et de livres à acheter ! Je pense que je vais devoir me faire une liste d’achat pour ne pas trop dépenser ! N’hésitez pas à vous manifester !

News sur les Créatures de l’Ouest

Hey ^^
Aujourd’hui ce sera un post 100% Créatures de l’Ouest ^^ Tout d’abord, la sortie du deuxième tome, l’Oiseau-Tonnerre est finalement pour le 20 mars. Pour ceux qui ne me suivent pas sur facebook je vous dévoile ici la couverture, réalisée par la talentueuse Miesis *___* Inutile de vous dire que je l’adore !
Comme d’hab il sera disponible d’abord via l’abonnement des éditions Laska, puis en avril sur toutes les plates-formes numériques. D »ailleurs pour vous prouver à quel point l’abonnement est une excellente idée, je vous invite à lire ce post de mon éditrice ^^ 
Ensuite, le troisième et dernier tome la banshee est signé et d’ores et déjà annoncé sur le site pour juillet en abonnement ou en septembre pour le détail 🙂 En voici le résumé officiel :
Connor a été appelé à Seattle par son oncle pour résoudre une nouvelle affaire. Il s’y rend avec June et décide de la présenter comme sa nouvelle fiancée. Une surprise que les Sheridan ne semblent guère apprécier !
En attendant, trois banshees ont disparu dans la communauté irlandaise de Seattle. June est bien décidée à percer le mystère qui entoure ces fées celtiques. Toutefois, son couple sera mis à rude épreuve, entre la famille collet-monté de Connor et son ancienne et séduisante fiancée. À la recherche de la vérité, June et Connor pourraient y trouver des réponses susceptibles de bouleverser leur avenir à tous les deux.
Et pour finir, une nouvelle critique de l’Ijiraq sur les Reines de la nuit et… la toute première de l’Oiseau-Tonnerre :)) Ca commence bien ^^  Pour rappel, je rassemble les critiques et infos sur mon site web.

Départ NaNo + critique de l’Ijiraq

Hey ^^

Ca y est le départ est donné pour le NaNo ! J’ai dépassé mon quota du jour (1 666 mots) alors je m’accorde une pause car mon attachée de presse improvisée m’a signalé une chronique sur le T1 des Créatures de l’Ouest et on peut dire que ce retour fait chaud au coeur *___* Et met la pression pour le T2 aussi XD 
Cette chronique est disponible dans le n° 68 d’octobre du webzine « Les romantiques » disponible en téléchargement libre ici. Un grand merci à l’équipe ainsi qu’à la chroniqueuse 🙂 L’intégralité de la critique sera ajoutée à la suite des autres sur mon site mais je ne peux pas m’empêcher de vous donner l’eau à la boucher avec quelques passages choisis :
La première chose qui m’a marquée dans ce roman, c’est que j’ai attrapé froid en le lisant, le nez qui coule et des engelures aux doigts qui tenaient la tablette. […] Le mérite de l’auteur d’arriver à créer un peu desensualité n’en est que plus grand, dans ces conditions extrêmes. […] Et il y a l’Ijiraq. Ce croque-mitaine venu du froid, tellement terrifiant qu’on se demande longtemps s’il existe vraiment. […] Au final, j’ai lu ce livre d’une traite et j’attends avec une vraie impatience le tome 2 ! 
Si ça ne fait pas plaisir 😉 J’espère que le T2, qui se passe tout à fait à l’opposé, séduira autant les lecteurs ^^ En attendant je retourne dans un Seattle automnal de 1888 !

Critiques de l’Ijiraq et news du tome 2

Bonjour, 
je reviens vous harceler avec un nouveau retour de lectrice sur le T1 des Créatures de l’ouest : l’Ijiraq. C’est vraiment très encourageant d’avoir des retours aussi positifs et enthousiastes, merci à toutes !
Pauline : Je déteste… attendre pour connaître la suite !!!!
Un vrai plaisir à lire. L’héroïne est tellement impulsive qu’elle en devient parfois tête à claques, quand au héros, il y a des moments où il est tout sauf héroïque. Un régal, bien loin des clichés. La vilaine bestiole est flippante, et j’aurai aimé en savoir un peu plus sur cette légende. Par contre pour la suite je prévoirai les moufles, le climat est tellement bien décrit que j’ai attrapé froid !
 
Je vous rappelle que pour l’instant la novella est en exclu en abonnement chez Laska (en plus y’a des offres en ce moment, profitez-en). Surtout pensez à noter la novella c’est très important pour l’auteur ! Bientôt elle sera disponible sur d’autres plate-forme, je vous tiens au courant.

Concernant le tome 2 : l’Oiseau-Tonnerre, la rédaction est terminée je suis en train d’effectuer les premières corrections. Cette semaine il partira en bêta ! J’espère vraiment que la tournure des événements plaira, y’a la pression maintenant 🙂 
J’en profite aussi pour vous rappeler l’existence de mon site Internet que j’ai justement mis à jour, n’hésitez pas à fouiller un peu 🙂

A bientôt ^^

Nouvelles critiques de l’Ijiraq

Bonjour,
Je reviens discrètement pour partager de nouvelles critiques sur l’Ijiraq à défaut d’avoir quelque chose d’intéressant à raconter ^^’ Je remercie Roanne de nous en faire part sur son blog littéraire et d’avoir fait confiance à ma novella !  

 » […] Par chance, après en avoir lu quelques critiques, j’ai laissé sa chance au roman. L’aspect paranormal est certes un peu light et l’intrigue simple, mais c’est une bonne lecture pour s’évader et finir le sourire aux lèvres ! […] La romance s’esquisse juste, avec sobriété et sans trop de guimauve, les personnages sont attachants, pleins de vie et amusants.
Les plus de la série :
– les échanges entre Connor et June
– leur complémentarité
– les paysages / le contexte
– le côté « survie en milieu inhospitalier »
Pour lire la critique en entier c’est par ici !
C’est aussi la preuve que les retours sont vraiment importants pour décider de potentiels nouveaux lecteurs alors n’hésitez pas à en faire 🙂
Je partage aussi des extraits de l’avis de ML Versini, l’auteure du Vol de l’Aigle reçu fraîchement ce soir 🙂 Alors oui c’est une très bonne amie mais à sa décharge elle est vraiment exigeante en lecture donc je ne doute pas de l’objectivité de ses propos :
« […] Pari réussi avec « L’Ijiraq », petite novella sympathique au style fluide sans être simpliste, qui se compose autour d’une double intrigue : la principale, à savoir retrouver Beth et démêler le mystère de cette étrange créature qui suits Connor et June, et en parallèle l’histoire d’amour entre ces derniers, sur un schéma un peu « attraction-répulsion ».
« L’Ijiraq » est un quasi huis clos aventurier qui inverse peu à peu les rôles entre les protagonistes et la bestiole qui offre son poétique nom à la novella, l’Ijiraq. D’abord traqueurs par la force des choses (Connor, malgré lui, June pour sauver un être cher), les héros deviennent traqués, ce qui a une petite touche « survival », dans l’esprit, qui n’est pas pour me déplaire. L’intrigue reste simple mais dynamique, ce qui est parfait pour ce format, et conjugue action et dialogues « du tac au tac » et naturels. L’intrusion du fantastique est dans la suggestion – j’ai essayé d’imaginer ça comme un film du genre et c’était chouette ! […]
Les perso, parlons-en ! J’avoue avoir davantage apprécié Connor. Certes, il garde un bon fond et évite de tomber dans la case anti-héros, mais il garde un tempérament aventurier, drôle à ses heures, qui peut rappeler certains protagonistes de westerns spaghetti à la Sergio Leone (en plus romantique ). Un peu baroudeur sur les bords, un peu filou mais pas vil, j’aime bien ce genre de héros. June, j’ai un peu moins accroché. J’aime bien son attitude au début de la novella face à Connor, son obstination pour retrouver Beth malgré la peur, le froid, la faim, mais je trouve qu’elle se lisse un tout petit peu quand elle commence à flancher – c’est crédible, attention, et on sent que l’évolution se fait par paliers, mais là c’est une pure question de goûts. […]
Donc pour résumer, j’ai trouvé que l’ensemble fonctionnait bien, ça fait un joli petit voyage (j’ai davantage lu ça comme de l’aventure que comme de l’épouvante et de la romance, pour moi ces thèmes-là soutenaient le reste, paradoxalement :p), et j’attends impatiemment de lire la suite ! »

Et si tous ces retours vous ont donné envie, je rappelle que la novella est disponible aux abonnés des Editions Laska 🙂
A très vite ^^

Retour de vacances et nouvelle critique de l’Ijiraq

Bonjour,

Je suis de retour après une semaine très dépaysante en Bretagne (dans le Finistère) en road trip pour voir tous les amis tout en profitant des beautés locales (Océanopolis, pointe de Pen-Hir, Baie de Douarnenez, Port-Musée, ville close de Concarneau…). J’ai autant de photos de vacances que de photos d’oiseaux, ça y est je suis contaminée par le syndrome de l’ornitho folle !
Je me suis bien déconnectée, loin du net et du taf, j’ai rien fait (à peine lu) sauf coucher sur papier des idées d’une prochaine nouvelle ! J’ai pris mon lundi pour me réorganiser et trier les photos XD J’en ai profité pour m’occuper d’une nouvelle fantastique écrite en 2012 (Une histoire d’ascendance) pour un AT des éditions Sortilèges sur le thème des animaux qui se transforment. Ma nouvelle a été refusée et vu que c’était assez ciblé, tant dans le thème que dans le public (jeune), je ne vais pas la recycler donc je l’ai mise en lecture libre sur Calaméo 🙂 Rendez-vous ici et sur la section Lecture en ligne !
Et sinon un nouveau commentaire a été posté sur le site des Editions Laska sur L’Ijiraq ^^ Merci à Eve pour son avis !
Eve : Voilà une histoire palpitante qui m’a beaucoup plu. L’écriture est fluide et très agréable à la lecture. Le rythme du récit vif et enlevé. Les héros sont attachants (mais j’avoue avoir un faible pour Connor ^^). Les caractères bien trempés des deux protagoniste rendent les dialogues percutants sans pour autant sombrer dans la caricature, bien au contraire. Et la romance est amenée par petites touches tout à fait crédibles et que j’ai bien aimé.
Je n’ai qu’un regret : que certaines questions attendent encore leur résolution. Je n’ai donc plus qu’une hâte, découvrir le second tome de l’Ijirac ! ^^

Je vous laisse sur quelques photos de mon séjour et à très vite pour d’autres news !

Manchot papous et Gorfou sauteur à Océanopolis de Brest

Pointe de Pen-Hir *__*
Rascasse volante à Océanopolis

Premières critiques de l’Ijiraq et news

Bonjour, 
je suis à la bourre pour le bilan d’écriture mensuel, ce sera mon prochain article. En attendant je brûlais d’impatience de partager avec vous les premiers avis sur l’Ijiraq, ma novella de romance fantastico-western publiée aux Editions Laska. J’attendais ces retours avec une certaine appréhension vu les excellents retours de la Colline de l’Oubli, l’autre sortie western du mois chez Laska (qui sera d’ailleurs dans ma PAL dès que j’aurais une liseuse).
Bref, les retours arrivent et pour l’instant ils sont encourageants, tant que le premier est bon, tout va bien *__* Je les partage avec vous ici mais après ils seront tous compilés sur la page du roman sur mon site Internet 🙂 Merci à ces deux lectrices !
Manon : Tout d’abord, j’ai hâte de lire la suite !  Moi qui ne suis pas fana de romance paranormale, j’ai trouvé celle-ci tout à fait à mon gout. Le côté « paranormal » étant très bien amené et crédible puisque la créature est totalement en adéquation avec l’endroit et l’époque. On se dit : « Après tout qui sait ce que peuvent abriter ces montagnes sauvages, dans ce pays mystérieux! »
De plus, on est pris par un double suspense…celui de savoir ce qu’est cette créature et ce qu’elle a fait de l’enfant et celui de savoir comment va évoluer la relation entre les protagonistes. Les deux personnages principaux sont attachants. On est dans la romance telle qu’on la connait et qu’on l’apprécie. Vraiment, les auteures francophones n’ont rien à envier aux anglophones ! J’ai apprécié la connaissance qu’a l’auteure de la région qu’elle décrit très bien, les dialogues percutants, l’atmosphère prenante et surtout la relation entre les personnages. En finissant le roman je me suis dit : »Argh ! Pourvu qu’il y ait une suite ! » heureusement ce n’est qu’un début…ouf !
Melie : Très bon roman, j’ai autant accroché à la poursuite de l’Ijiraq qu’au développement des sentiments entre les deux personnages. Aucun reproche à faire à l’écriture, on se laisse facilement emporter. J’ai grande hâte de découvrir le tome 2 !
Je suis donc ravie et ragaillardie pour affronter les prochains retours 🙂 Quand je lis le commentaire de Manon je me dis que c’est exactement ce que j’ai voulu transmettre !
Sinon, quelques news sur l’Oiseau-Tonnerre. J’arrive aux derniers actes et c’est la partie la plus frustrante car je connais la fin, je sais très bien tout ce qui va se passer mais il faut encore l’écrire et ça va jamais assez vite ! Ce week-end j’étais en Charente (toujours chez les mêmes amis que pour le pont de mai) et dès le 1er soir c’était ambiance PARFAITE pour l’Oiseau-Tonnerre avec orage au-dessus de la tête et coucher de soleil (vous trouvez pas que le conifère en 1er plan a des allures de cactus ?). Immersion garantie dans l’histoire !!
A très vite pour le bilan d’écriture 🙂

L’Oiseau-Tonnerre nous guettait ! Je n’ai pas pu prendre les éclairs en photo mais croyez-moi, ils y étaient !

Le Grand Ouest Américain… heu non la Charente :p