Nouvelles critiques de l’Ijiraq

Bonjour,
Je reviens discrètement pour partager de nouvelles critiques sur l’Ijiraq à défaut d’avoir quelque chose d’intéressant à raconter ^^’ Je remercie Roanne de nous en faire part sur son blog littéraire et d’avoir fait confiance à ma novella !  

 » […] Par chance, après en avoir lu quelques critiques, j’ai laissé sa chance au roman. L’aspect paranormal est certes un peu light et l’intrigue simple, mais c’est une bonne lecture pour s’évader et finir le sourire aux lèvres ! […] La romance s’esquisse juste, avec sobriété et sans trop de guimauve, les personnages sont attachants, pleins de vie et amusants.
Les plus de la série :
– les échanges entre Connor et June
– leur complémentarité
– les paysages / le contexte
– le côté « survie en milieu inhospitalier »
Pour lire la critique en entier c’est par ici !
C’est aussi la preuve que les retours sont vraiment importants pour décider de potentiels nouveaux lecteurs alors n’hésitez pas à en faire 🙂
Je partage aussi des extraits de l’avis de ML Versini, l’auteure du Vol de l’Aigle reçu fraîchement ce soir 🙂 Alors oui c’est une très bonne amie mais à sa décharge elle est vraiment exigeante en lecture donc je ne doute pas de l’objectivité de ses propos :
« […] Pari réussi avec « L’Ijiraq », petite novella sympathique au style fluide sans être simpliste, qui se compose autour d’une double intrigue : la principale, à savoir retrouver Beth et démêler le mystère de cette étrange créature qui suits Connor et June, et en parallèle l’histoire d’amour entre ces derniers, sur un schéma un peu « attraction-répulsion ».
« L’Ijiraq » est un quasi huis clos aventurier qui inverse peu à peu les rôles entre les protagonistes et la bestiole qui offre son poétique nom à la novella, l’Ijiraq. D’abord traqueurs par la force des choses (Connor, malgré lui, June pour sauver un être cher), les héros deviennent traqués, ce qui a une petite touche « survival », dans l’esprit, qui n’est pas pour me déplaire. L’intrigue reste simple mais dynamique, ce qui est parfait pour ce format, et conjugue action et dialogues « du tac au tac » et naturels. L’intrusion du fantastique est dans la suggestion – j’ai essayé d’imaginer ça comme un film du genre et c’était chouette ! […]
Les perso, parlons-en ! J’avoue avoir davantage apprécié Connor. Certes, il garde un bon fond et évite de tomber dans la case anti-héros, mais il garde un tempérament aventurier, drôle à ses heures, qui peut rappeler certains protagonistes de westerns spaghetti à la Sergio Leone (en plus romantique ). Un peu baroudeur sur les bords, un peu filou mais pas vil, j’aime bien ce genre de héros. June, j’ai un peu moins accroché. J’aime bien son attitude au début de la novella face à Connor, son obstination pour retrouver Beth malgré la peur, le froid, la faim, mais je trouve qu’elle se lisse un tout petit peu quand elle commence à flancher – c’est crédible, attention, et on sent que l’évolution se fait par paliers, mais là c’est une pure question de goûts. […]
Donc pour résumer, j’ai trouvé que l’ensemble fonctionnait bien, ça fait un joli petit voyage (j’ai davantage lu ça comme de l’aventure que comme de l’épouvante et de la romance, pour moi ces thèmes-là soutenaient le reste, paradoxalement :p), et j’attends impatiemment de lire la suite ! »

Et si tous ces retours vous ont donné envie, je rappelle que la novella est disponible aux abonnés des Editions Laska 🙂
A très vite ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s