Chronique : les aventuriers de la mer T8 & T9

 
Robin HOBB
Traduction : Véronique David-Marescot
J’ai Lu
Fantasy
7,70€
377-378 pages
J’ai cette fois-ci enchaîné les deux derniers tomes, car il m’a été impossible de ne pas vouloir connaître le fin mot de l’histoire sur-le-champ. Tout ce qui a été mis en place dans les tomes précédents voit enfin son aboutissement. La tension est palpable pour Althea et sa quête pour récupérer la Vivacia, sauf que nous savons, nous, que son navire n’est plus le même, on se doute que les retrouvailles seront donc tendues. La pauvre Althea va vivre de durs moments particulièrement injustes mais j’ai aimé la fin que Robin Hobb lui a réservé. Elle aura été mon personnage préféré du début à la fin ! Je mets aussi Brashen dans le même panier, lui aussi a été un de mes chouchous et j’ai apprécié son évolution ainsi que son caractère. La fin qui lui est réservée m’a également comblée et je trouve qu’on peut tous être fiers de lui ainsi que de Parangon qui lui aussi a fait beaucoup de travail sur lui-même dans ces derniers tomes.

Selden a endossé un rôle assez particulier qui lui a permis de sortir du lot, de ne pas juste incarner le petit dernier trimballé d’un point A à un point B. J’imagine qu’il aura de l’importance dans le futur. Rheyn prend aussi du grade et une importance capitale pour la suite. C’est un personnage qui est sympathique à suivre et sa relation avec Tintaglia le dragon est plaisante à lire, néanmoins face aux autres personnages charismatiques, il fait plus effacé. Tintaglia est vraiment impressionnante, on perçoit bien sa grandeur, sa force et on se sent ridiculement petit à côté d’elle. Un Dragon dans toute sa splendeur !

Malta quant à elle s’est entièrement révélée. Tous ses caprices et son caractère de fille pourrie-gâtée a enfin trouvé une utilité et elle s’en sort comme une reine. Je crois que c’est le personnage dont l’évolution a été la plus spectaculaire, mais aussi la plus longue. Elle a incroyablement muri et c’était très plaisant à suivre. Ronica s’est peu à peu effacée pour permettre à Keffria de prendre enfin ses responsabilités.  Je n’ai jamais trop adhéré à Keffria mais au moins, elle n’a pas baissé les bras et va pouvoir s’épanouir dans ces nouvelles conditions (du moins on le lui souhaite). La situation globale à Terrilville a également été chamboulée, plus rien ne sera jamais comme avant maintenant que les Dragons sont là. On sent que tout ceci ne sont que des prémices qui s’inscrivent dans un plus grand cycle (l’assassin royal, la cité des anciens…) mais c’était très intéressant  à suivre.

Pour terminer le tour des évolutions, Hiémain est le seul qui m’a déçue. Lui qui était si prometteur, je trouve qu’il a perdu ses capacités de réflexion, de remise en question et d’humilité, aveuglé par son admiration pour Kennit. Je serai curieuse de savoir s’il a sa place dans le reste de l’univers de Robin Hobb, mais sa fin est la seule qui ne plaît pas. Etta a aussi une sacré évolution depuis le premier tome, son amour pour Kennit est là aussi trop aveugle même si elle a davantage de jugeote que Hiémain. C’est encore un sacré personnage féminin, fort et indépendant qui s’est battu pour évoluer.

Quant à Kennit, j’ai rarement suivi un personnage qui m’a à la fois fascinée et révoltée de cette manière. Il est très impressionnant et voir tout le monde tomber dans le panneau de sa toute puissance est aussi frustrant qu’amusant. Nous avons beaucoup de révélations inattendues (en tout cas pour moi) sur son passé, son identité et ses failles émotionnelles. C’est un personnage très complexe et vraiment intéressant à suivre, malgré ses fautes (même s’il ne faut pas pousser, il est allé trop loin pour être pardonné).

Ainsi, à part Hiémain, toutes les fins pour l’ensemble des personnages (humains, dragons, vivenef) m’ont satisfait. La fin est belle, encourageante et bien pensée. L’autrice prend bien le temps de boucler toutes ses intrigues et de soigner sa transition vers la suite du récit. On comprend que d’autres aventures les attendent et on a envie d’embarquer à nouveau avec eux. J’ai été très contente de découvrir cette histoire si connue, elle a été très inspirante, dépaysante et instructive. Impossible donc de ne pas vous conseiller cette saga entière.

Ma note : :star::star::star::star::star:💕

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s