Chronique : La Tapisserie de Fionavar T2 le Feu Vagabond


Guy Gavriel Kay
Traduction : Elisabeth Vonarburg
Pygmalion
Fantasy
21,50 €
319 pages

Le résumé détaillé du premier tome a été fort apprécié avant d’entamer la lecture de ce deuxième tome, même si le résumé en lui-même est assez indigeste tant il y a de noms à se remémorer (prénoms, villes, pays, deuxième nom des héros, titre, artéfacts etc.) Heureusement il y a toujours un index des noms des principaux personnages qui facilite ensuite la lecture. 

J’ai retrouvé avec plaisir nos 5 jeunes canadiens. Alors que le premier tome avait mis en place doucement les différentes pièces de l’intrigue, tout s’accélère ici et on voit que tout est cohérent et s’imbrique parfaitement dans la trame conçue par l’auteur.
J’ai eu une lecture en demi-teinte. J’ai été agréablement surprise par certains événements et de voir que justement des choses obscures du premiers tomes trouvaient leur place désormais. Néanmoins, l’auteur choisit d’introduire des éléments de la légende arthurienne. J’y vois deux problèmes. Premièrement je n’aime pas cette légende. Bon ceci est purement personnel mais Arthur, Morgane, Guenièvre, Merlin & co c’est vu, revu et re-revu. Ce roman date et remonte à l’époque où justement on en soupait partout du Arthur donc ce n’est pas trop étonnant. Le deuxième point c’est surtout que ce roman n’en avait pas besoin ! La mythologie du monde de Fionavar est déjà si riche (un peu copiée sur Tolkien parfois), pourquoi s’embêter à tout compliquer avec cette légende ? Elle n’a rien à faire là à mes yeux. Autant, Arthur seul aurait pu passer car il a un rôle précis, très intéressant pour le coup et charismatique, mais nous rajouter une Guenièvre cachée derrière une des filles qui se rappelle pif paf pouf comme ça de son passé ça ne m’a pas du tout plu. D’autant que cette personne à part entière était suffisamment intéressante et fouillée en soi. Cela n’apporte rien, sauf une tragédie de plus à venir car comme ils nous l’ont assez bien répété, qui dit Arthur et Guenièvre, dit Lancelot et trahison. Bref, cela m’a bien ennuyé.

Mon deuxième reproche concerne la manière de l’auteur de nous révéler des éléments de l’intrigue. Nos 5 jeunes  sont dans le flou, puis d’un seul coup ils ont la révélation, ils savent tout sur tout et comprennent ce qui va se jouer… sauf qu’ils ne le partagent pas avec le lecteur qui doit attendre que l’auteur dévoile enfin ses intentions. Une fois ça passe, mais dans ce tome cela arrive trop souvent et c’est un peu lassant à force. Cela donne aussi une impression de bâclé parfois car si les personnages savent depuis longtemps qu’ils vont faire telle action, le lecteur lui ne le sait pas et la découverte tombe comme un cheveu sur la soupe. L’exemple le plus flagrant étant Kim et l’amant qu’elle se choisit. Pourquoi ? Il n’y avait aucun indice, aucune alchimie, rien qui laisse paraître que ce choix est cohérent. 

Finalement dans ce tome j’ai donc préféré les personnages issus de Fionavar plutôt que nos canadiens. Les deux frères Ailéron et Diarmuid sont d’excellents personnages, les Dalreï sont intéressants à suivre, les rivalités entre rois aussi et même la prêtresse Jaelle devient moins agaçante au fur et à mesure qu’elle se dévoile. Les dieux interviennent aussi de plus en plus et la mythologie (hormis l’incartade arthurienne qui, je l’avoue, permet quand même de relier Fionavar au reste des univers) se développe aussi. Globalement j’ai aimé suivre tous ces personnages et j’ai été triste quand l’un d’entre eux est mort (bon là aussi, lui a tout compris juste le pourquoi il devait mourir comme ça, 5 minutes avant). La maîtrise de l’auteur sur son univers et son intrigue est remarquable et donne envie de lire ses autres romans.

Malgré tout cette lecture a été agréable et je suis curieuse de savoir comment cette trilogie va se conclure !





Ma note : :star::star::star::star-half::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s