Chronique : La geste des exilés T2 Péché de sang

Bettina Nordet
Auteure francophone (voir la page facebook)
Chat Noir
Fantastique
19,90€
378 pages
J’avais lu le premier tome en 2016 qui avait récolté d’un 3,5/5 en dépit de quelques points qui m’avaient chiffonnée et que j’avais mis sur le compte du genre, à savoir la BitLit/urban fantasy qui est loin d’être mon genre de prédilection. Néanmoins j’avais passé un bon moment avec moult rebondissements. J’ai ensuite rencontré l’auteure aux Imaginales 2017, qui a été fort sympathique et m’a promis que le lecteur serait malmené.

Alors en effet j’ai été malmenée mais probablement pas dans le sens auquel l’auteure devait penser. J’ai été très déçue de ma lecture et je suis bien embêtée car devoir faire des chroniques mitigées est compliqué mais des chroniques où le négatif surpasse le positif, c’est encore plus dur.

Sachez d’abord que mes griefs ne relèvent pas du genre, j’ai passé outre le fait que tous les hommes rôdant autour de l’héroïne sont beaux, qu’ils n’ont d’yeux que pour elle, et l’appellent tous ma belle ou ma douce. C’est le code du genre, même si encore une fois, rien n’empêche de le briser. L’auteure est quand même allée trop loin à mon goût car tous les hommes que nous croisons veulent l’embrasser, se la taper/la violer, lui faire des gosses (sans son consentement). Sinon, c’est qu’ils sont gay ou veulent la tuer. Le trait est donc trop gros et clairement c’est fatiguant à la longue et peu crédible.

J’ai été extrêmement déçue car l’histoire part dans tous les sens, c’est fouillis, tout est prétexte à nous parler des torses nus des hommes du coin. On se retrouve dans un rectangle amoureux qui à mon sens n’est pas assez bien exploité du point de vue psychologique. L’auteure essaye de faire passer la pilule au travers des réactions de Jana et de sa « brigade de la morale bafouée » mais cela n’est pas assez convaincant à mon goût. Je n’ai pas vu d’intrigue mais des prétextes pour passer d’un homme à l’autre. Cela reste trop facile.

De plus, la qualité rédactionnelle n’était pas au rendez-vous. Trop de longueurs, trop de maladresses de premier roman (qui auraient été excusables dans un T1, pas dans un T2), des ficelles vraiment grosses… Alors oui, l’univers est très riche, il y a pleins de rebondissements et le background des personnages autour de l’héroïne se tient, mais les états d’âmes amoureux de Jana et les descriptions physiques des hommes se font au détriment de l’intrigue.

Le gros point noir de ce tome a été Jana, l’héroïne. Pourquoi, dire dès le départ que c’est un lieutenant de police si c’est pour la transformer en potiche ? Elle va bien tirer sur 2-3 méchants et faire une ou deux prises à mains nues à la fin mais pendant tout le reste, ses compétences et son expérience de flic ne servent à rien. Donc la femme indépendante et combattive qu’on semblait nous vendre n’existe pas ou tarde à apparaître. Encore, cela pouvait se comprendre dans le 1er tome où Jana était propulsée dans cette histoire comme un cheveu sur la soupe, mais à présent, elle a davantage d’expérience, elle a ses marques pour s’imposer un peu plus. Pourtant, elle sera passive durant quasiment tout le roman. Tout du long j’ai eu l’impression qu’on se jouait de moi, qu’on exagérait ses prouesses, sa beauté, ses répliques, son caractère, tout. Je n’ai pas compati une seule fois, ni n’ai été impressionnée par cette héroïne. Cela a même été tout le contraire.

Enfin, j’ai été très agacée par cette avalanche de notes de bas de pages qui sont utilisées de manière abusive. J’ai eu l’impression d’être prise pour une idiote quand on m’explique ce qu’est de l’iridium, un dingo ou le Mordor ! Ça en devenait ridicule et surtout ça alourdit inutilement la lecture. Les seules fois où c’était nécessaire concernaient les traductions de mots hébreux. Alors soit l’auteure assume ses comparaisons et considère que le lecteur, s’il ne connaît pas va aller se renseigner de son côté, soit elle limite ses comparaisons excessives et/ou ses explications. Sérieusement, même dans des bouquins de hard SF avec des notions hyper pointues il n’y a pas autant de notes (voire aucune) !

En conclusion, ce roman a été très décevant et même si je lis des chroniques du T3 qui font état d’une amélioration, voire d’explications sur ce rectangle amoureux qui se justifie, honnêtement cela se fera sans moi. Des explications finales et tardives ne pourront rattraper un traitement psychologique insuffisant dans les tomes précédents. Ce n’est clairement pas ce que j’attends en termes de lecture, ni ce que laissait entrevoir le premier tome. J’en suis la première désolée.

Ma note : :star::star-half::star-empty::star-empty::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s