Forest of a thousand lanterns

Julie C. Dao
Lecture en V.O.
Penguin Random House
Fantasy, young adult
11,42$
363 pages

En 2017 je me suis laissée tenter par la box littéraire anglaise de young adult Fairy Loot. J’en ai reçu 4 dont les thèmes m’avaient intéressé. Cette box me plait beaucoup car les goodies sont de qualité, les fandoms me plaisent et les gérants sont très sympa. Le prix reste un peu élevé car avec les frais de ports je m’en tire à presque 50€. Autant dire que c’est devenu un luxe ces derniers mois. Heureusement les derniers thèmes ne me tentaient pas trop ! 

Mais c’est bien beau d’acheter des livres anglais, il faut les lire ensuite ! Parmi les livres reçus j’ai jeté mon dévolu sur celui-ci, qui m’intriguait beaucoup de par le lieu (Chine, réelle ou imaginaire, je me le demande) et le mélange de magie et de créatures mythologiques chinoises. 

J’ai beaucoup aimé ce premier tome. La plume reste très accessible malgré des passages assez denses avec du vocabulaire inconnu pour décrire des vêtements ou des aliments asiatiques. Le reste est venu assez naturellement. 

Outre l’atmosphère à la fois magique et dépaysante, c’est l’héroïne Xifeng qui a contribué à mon excellente lecture. On s’identifie très vite à elle, on admire son courage et sa détermination, on compatit à la dureté de son éducation par Guma, sa tante. On s’inquiète de ce monstre qui vit en elle et on rêve de ce destin fabuleux prédit par les cartes, à savoir devenir l’impératrice du Feng Lu.  On pourrait croire que cette fille du peuple est arrogante, ambitieuse et arriviste à vouloir se rendre à la cour de l’Empereur et à aspirer à un rang plus élevé. Pourtant, elle n’est rien de tout cela. Ambitieuse, peut-être, mais pas dans l’aspect négatif. A la base, elle n’est pas prête à écraser tout le monde pour y parvenir. C’est son destin et elle s’évertue à le suivre, ce qui lui donne une confiance en elle communicative et qui m’a rendue aussi admirative. 

Néanmoins, Xifeng n’est pas toute blanche. Elle est consciente de ses défauts et du fait que parfois elle utilise les gens, dont Wei, son amoureux depuis qu’ils sont enfants. Le pauvre garçon rêve d’une vie simple et heureuse avec elle, lui transit d’amour. Pour autant, je n’ai jamais vraiment perçu Xifeng comme une égoïste car elle aime Wei à sa manière et n’abuse pas non plus de lui. Elle l’aide même si au final cela sert ses intérêts. C’est assez paradoxal mais c’est ce qui m’a plu. Xifeng est sans conteste un personnage complexe et très intéressant à suivre.  Elle a une part d’ombre assez poussée que j’ai aimé découvrir.

Les histoires de la cour de l’Empereur étaient sympathiques à suivre et j’ai trouvé qu’elles étaient racontées avec justesse. De manière générale les psychologies étaient bien trouvées et les relations, qu’elles soient amoureuses, amicales ou hostiles étaient bien traitées, elles étaient humaines et donc crédibles. Il y a du bon et du mauvais dans chacun d’entre eux. J’ai bien accroché à l’Empereur Jun, j’ai hâte d’en savoir davantage sur lui dans le prochain tome.

La fin est douce amère. Je ne veux pas vous spoiler donc je n’en dirais pas plus mais je suis curieuse de voir où l’auteure a décidé de nous emmener car Xifeng a fait des choix irréversibles lors de ce premier livre. 

En conclusion j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, c’était dépaysant, atypique, passionnant et ponctué de personnages crédibles et attachants. J’espère qu’il sortira en français car je trouve qu’il change vraiment du paysage éditorial de young adult actuel.

 
Ma note : :star::star::star::star::star-half:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s