Chronique les soeurs Carmines T1 : le complot des corbeaux

Ariel Holzl
Auteur francophone, voir le site internet
Mnémos
Urban fantasy
17 €
270 pages
J’ai reçu ce roman pour « Le mois de », rendez-vous organisé par le blog Book en Stock tenu par Dup et Phooka. Pour en savoir plus sur « le mois de » dédié en décembre à Ariel Holzl, je vous invite à lire mon article de présentation ou bien à vous rendre directement sur leur blog 🙂 Ce roman a donc été envoyé par les éditions Mnémos, que je remercie chaleureusement, dans leur collection Naos.

Encore un nouvel auteur francophone découvert dans le cadre de ce rendez-vous mensuel. Encore une excellente lecture 😉 Non, non, je ne suis pas soudoyée pour apprécier les livres reçus dans le cadre de ce partenariat ! 

Nous découvrons dans ce court roman, trois sœurs : Merryvère, Tristabelle et Dolorine. Celles-ci vivent dans la ville de Grisaille, une ville 100% de fantasy urbaine. Je ne lis pas beaucoup de romans de ce genre mais c’était pile poil l’ambiance à laquelle je m’attendais. L’univers est suffisamment riche pour nous donner envie de mieux le connaitre et suffisamment détaillé sans entrer dans moult détails. Le roman est court et l’auteur va à l’essentiel sans pour autant oublier de mettre le lecteur dans l’ambiance. J’en ai donc su bien assez pour évoluer dans la ville et cerner très rapidement son fonctionnement. J’ai trouvé appréciable de ne pas avoir un pavé à lire ni un roman trop avare en descriptions axé sur l’action comme dans un certain nombre de young adult (pour rappel la collection Naos est destinée au jeune public).

Les trois sœurs sont très différentes les unes des autres et une fois n’est pas coutume, ce n’est pas l’héroïne principale de ce tome que j’ai préféré ici, qui est pourtant une jeune femme équilibrée, intelligente, douée et indépendante, mais bien sa grande sœur Tristabelle. Pourtant sur le papier, Tristabelle n’est pas le genre de personnages auxquels je m’attache car elle est très différente de moi : toujours sur son 31, snob, très attachée aux apparences, superficielle au premier regard, égocentrique, mondaine… bref, vous voyez le genre. Pourtant elle m’a fait rire durant ce roman ! Je ne sais pas si en vrai j’aurai aimé avoir une sœur pareille mais en tout cas ici je l’ai adoré. Elle est toujours à côté de la plaque, à se soucier de ses escarpins plutôt que du malfrat qui la menace avec son arme. Et c’est sans doute ce qui fait sa force car, j’en suis certaine, elle cache très bien son jeu. 

En deuxième position vient Dolorine, la petite sœur capable de voir les fantômes, toujours dans son petit monde et que personne n’écoute. Elle m’a d’emblée parut attachante et attendrissante. C’est un personnage clé dans l’histoire même si elle n’en a pas l’air au départ. Elle s’adresse au lecteur au travers de son journal intime, illustré par ses gribouillis d’enfant et sa naïveté rafraîchissante. Elle m’a beaucoup touchée car elle est à la fois innocente et mature. Mention spéciale pour monsieur Nyx, sa peluche qui m’a l’air d’être possédé par un drôle d’esprit…je brûle de curiosité à son égard.

N’allez pas croire que je n’ai pas aimé l’héroïne, Merry, qui se retrouve bien malgré elle embarquée dans un complot politique. J’ai été totalement transportée dans son aventure et j’ai beaucoup aimé la suivre. Elle est un peu le pilier de sa famille, la plus terre-à-terre et la plus courageuse aussi. Une belle alchimie règne entre ces sœurs, en dépit de petits conflits surtout entre Trista et Merry. 

L’histoire est intéressante et racontée essentiellement du point de vue de Merry avec des passages du journal intime de Dolorine qui permettent aussi de faire avancer l’intrigue. C’était d’ailleurs assez drôle de voir que Dolorine avait toutes les réponses pendant que Merry galérait à comprendre pourquoi l’univers entier lui tombait dessus.

L’écriture est fluide, agréable et avec cette qualité de langage propre à la maison d’édition. Le ton général est décalé, frais et contribue grandement à la réussite du roman. Nous avons de bons rebondissements tout du long du récit qui est bien rythmé et équilibré. Les révélations finales bouclent bien l’intrigue et se terminent sur un dernier revirement inattendu… en fait deux ! Le suspense était soutenable… sauf que l’auteur a ajouté un extrait du tome deux où Tristabelle est la narratrice (youhou !) et nous révèle un événement crucial sur l’avenir de Merry et là c’est une sacré bombe. Maintenant je suis frustrée de ne pas connaître la suite. La question est : est-ce que je demande le tome 2 pour Noël ou bien vais-je attendre les prochaines Imaginales pour essayer de voir l’auteur en même temps ? Le choix est cornélien. 

En conclusion c’est une excellente découverte autant pour la plume que pour l’histoire. Je ressors de ma lecture dépaysée, agréablement surprise et avec l’impression que je fais moi aussi partie de la famille Carmines. Je ne peux que vous conseiller ce roman vous ne serez pas déçu !Je ne suis pas passée loin du coup de cœur et à mon avis, ce sera pour le prochain tome

PS : Monsieur Nyx rules 😉

 
Ma note : :star::star::star::star::star:

2 réflexions au sujet de “Chronique les soeurs Carmines T1 : le complot des corbeaux”

  1. Comme toi, je suis #teamTristabelle XD C'est Trista qui est le centre du deux alors c'est absolument génial d'ailleurs, je crois que je l'ai préféré au premier tome ^^ J'aime beaucoup cette série !See you'

    J'aime

  2. Ah ah yes #TeamTristabelle ! Elle est géniale !!! J'ai hâte de lire le tome 2. J'ai décidé d'attendre le salon des Imaginales en mai histoire d'avoir une dédicace de l'auteur. Peut-être même qu'il y aura le tome 3 😉 A bientôt Kin ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s