Chronique : le Vol de l’Aigle T3 Le poids de l’héritage

ML Versini
Auteure francophone (voir le site)
Auto-édition
Fantasy
20€
502 pages 
Le Vol de l’Aigle est une saga qui se déroule au Moyen-Âge, dans une Europe de l’Est fictive et revisitée. J’avais lu et beaucoup apprécié les deux premiers tomes et j’attendais donc la suite avec impatience. L’auteure étant une amie, je lui avais demandé de m’en dire le moins possible pour me laisser la surprise… et pour le coup, j’ai été très surprise ! Vu qu’il s’agit d’un troisième tome, je vais être obligée de spoiler dans ma chronique donc attention si vous n’avez pas encore lu cette saga !
Le livre objet est très beau, publié sur un papier de qualité et surtout, comme toujours avec ML Versini, agrémenté de croquis à la fin (dessinés par l’auteure elle-même, comme la couverture). Je trouve ça vraiment génial pour bien se repérer parmi les nombreux personnages qui peuplent ce récit. Malgré le fait que ma lecture du T2 remontait à 2011, je n’ai eu aucun mal à me replonger dans l’univers.
La plume est toujours aussi maîtrisée, travaillée et précise. Les descriptions sont détaillées, riches et adaptées à chaque culture présentée dans ce tome. Encore une fois, l’impression générale est que tout est millimétré et parfaitement à sa place. Les batailles sont bien décrites et vraiment bien orchestrées et j’ai beaucoup aimé leur rythme, car le roman s’étale sur plusieurs mois et selon plusieurs points de vue. Le lecteur se trouve des deux côtés de la barrière : tantôt chez les héros, tantôt chez les ennemis… sauf que les héros ne sont pas toujours les gentils et j’adhérais même aux motivations de certains ennemis. Cela dépend du point de vue du lecteur, tout n’est pas noir ou blanc et personnellement mes allégeances changent d’un tome à l’autre car tous les personnages évoluent.
L’auteure nous a réservé de beaux rebondissements et des pièges dans lesquels je me suis jetée sans réfléchir… tout comme les personnages parfois 😉 Les personnages évoluent beaucoup dans ce tome, en particulier Victor, le roi Valaque, qui est sur une pente dangereuse tout au long du roman avant que des événements ne lui fassent ouvrir les yeux. Toutefois dans ce tome c’est Ana qui a la part belle. Je connaissais le sort qui lui est réservé grâce aux illustrations de l’auteure… mais j’ai eu de sacrés surprises à la lecture ! Ana prend donc de l’ampleur, on la voit sous un nouveau jour et j’ai eu beaucoup d’empathie pour elle, dans les bons comme dans les mauvais moments. On apprend à connaître la femme au lieu de Paul, sa couverture masculine de Capitaine des gardes. Je suis vraiment très curieuse de connaître la suite à son sujet !
Un nouveau personnage a fait son entrée : Alean le roi de Silésia. Tous ceux qui connaissent la saga et les illustrations de ML Versini attendaient avec impatience l’arrivée d’Alean ! Ma foi, il ne m’a pas déçue ! Il s’est même avéré plus complexe que prévu et j’ai développé de l’empathie pour lui aussi, je l’ai trouvé vraiment attachant et quelque part moins cruel que nos deux frères Valaques. Eh oui, quand je vous dis que les héros ne sont pas forcément les gentils…
Bref, j’ai passé un super moment avec ce troisième tome qui mélange à la fois des scènes de guerre (même une bataille navale !), de la stratégie bien expliquée, des scènes de la vie courante, des relations diverses, des peuples aux cultures et desseins différents et un zeste de fantastique avec une histoire de fond sur les ancêtres valaques. Un cocktail efficace et passionnant 🙂 Vivement le dernier tome !

Ma note:star::star::star::star::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s