Chronique : Shannara


Terry Brooks
J’ai Lu
Fantasy
16,90€
1 435 pages
Je ne connaissais pas du tout avant que la série ne sorte et que Justine du blog Lire une passion ne s’en réjouisse en disant que c’était sa série préférée ! Curieuse et faible devant la belle intégrale que J’ai Lu venait de sortir, j’ai craqué et me suis donc fadée les 1400 pages que regroupe la première trilogie. J’ai lu ce roman à cheval sur janvier et février.
Il ne faut pas oublier que ces textes datent du début des années 80. Ce n’est pas la même fantasy que maintenant, le modèle de l’époque c’était le Seigneur des Anneaux.
Que dire donc globalement ? J’ai passé un bon moment et en dépit du pavé, j’ai lu plutôt vite, sans ennui et sans lire en diagonale. Le style est efficace, pas aussi lourd que celui de notre ami JRR Tolkien, du coup je n’ai pas vu de longueur. L’auteur est très avare en description des personnages car bon ça se réduit bien souvent à : c’est un géant, le héro a des cheveux bouclé et la fille est belle. Super. Par contre, il va nous parler du fait que les persos vont passer par un escalier de trente marches puis dans un couloir sombre qui tourne sur la gauche et donne sur une grande salle avec au bout une porte qui ensuite mène à couloir sur la droite etc. Vous avez compris le principe. Ce qui importait à l’auteur c’était le voyage, pas vraiment les personnages et leur fond. D’ailleurs ça se ressent très bien puisque ces 3 récits sont construits exactement de la même façon :
1/ Le druide Allanon (un Gandalf bien moins sympathique et plus démonstratif en magie) débarque dans la famille Ohmsford car il a besoin d’un ou plusieurs membres de ces descendant de l’illustre Jerle Shannara. Bien sûr, c’est urgentissime.
2/S’en suit une longue aventure à travers le monde avec plusieurs compagnons dont on apprend quelques petites choses sans jamais trop creuser
3/ Le héros combat le méchant et boum c’est fini, Allanon repart et tout va bien.
Bon j’ai caricaturé mais c’est assez le principe (sauf pour le 2ème livre qui est d’ailleurs celui adapté en série). Cette façon de faire m’a d’autant plus sauté aux yeux que j’ai tout lu d’une traite. Du coup on se retrouve avec un camp de méchant qui n’est pas vraiment travaillé avec des motivations manichéennes. Les héros de la famille Ohmsford sont sympathiques, surtout Will (T2) mais sont tous de gros quichons en dépit de leurs pouvoirs. Les compagnons sont globalement du même acabit d’un livre à l’autre avec le forestier (géant), le nain à la hache (mais qui est claustrophobe, ça change), l’elfe archer et le combattant. En parlant de combattant j’ai beaucoup aimé Balinor du T1. Le maître d’armes du T3 m’a un peu gonflé à se la jouer « personne ne peut me battre ». Et ne parlons pas de Rone Leah. Si le prince Leah du T1 était intéressant et sympathique, son descendant  m’a insupporté du début à la fin. Dès le départ il joue les surprotecteurs envers l’héroïne en lui interdisant même de mener à bien sa quête et après à part mouliner avec sa fichue épée en criant « Leah Leah » il sert à rien. Pire, il se laisse bouffer par la magie et en oublie sa soi-disant bien-aimée. Même le gnome était plus intéressant que lui !
Mention spéciale à Amberle du T2 qui m’a beaucoup plu en personnage féminin. La vagabonde est chouette aussi et Brin du T3 était intéressante mais pas suffisamment approfondie (ça marche pour tous les persos).
Bref, globalement le T2 (les Pierres Elfiques) est le meilleur.  Le monde est intéressant, y’a de très bonnes idées, des créatures sympas, de chouettes endroits (les cartes en début de roman sont indispensables d’ailleurs, j’arrêtais pas d’y revenir). Il en ressort quand même une impression de déjà-vu, de manque d’approfondissement et de redite d’un livre à l’autre. De plus, c’est toujours un instantané. Comme si le Mal n’apparaissait que d’un coup pour quelques semaines (le temps du voyage) et hop après plus rien pendant des décennies. C’est trop simpliste et bien trop pratique pour l’auteur…
Donc même si j’ai bien aimé ma lecture, je ne sais pas si je poursuivrai. A voir s’ils ressortent la suite en format poche et si l’auteur a su se renouveler. En tout cas je ne regrette pas mon achat ni ma lecture.
Ma note :  :star::star::star::star-empty::star-empty:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s