Lecture septembre 100% Editions du Riez : Par le Sang du Démon

Ce mois-ci, exceptionnellement je vais chroniquer mes livres un par un dans le cadre de l’événement un mois, une maison, un achat (sur Facebook). L’objectif de cet événement est de mettre en avant une maison d’édition française, et pour septembre il s’agit des Editions du Riez, que j’apprécie beaucoup, que ce soit au plan humain, qu’au plan littéraire et professionnel. Cette maison a besoin de ses lecteurs en ce moment, donc je participe à ma manière : tout ce mois je ne lirai que leurs ouvrages qui s’empilent dans ma PAL


Et de deux !



Voici le 2ème ouvrage de ce mois 100% Editions du Riez



Virginia Schilli
Auteure francophone (voir la page facebook) 
Editions du Riez

Fantastique

18,90€

266 pages


Voilà une auteure que je ne connaissais pas du tout. Le résumé était aussi alléchant que mystérieux mais les critiques promettaient un ouvrage dont on ne ressortait pas indemne. Et en effet. Tout d’abord, je suis admirative de la plume de Virginia. Dans une critique j’ai lu l’adjectif « écorché », je vais le reprendre ici car c’est exactement ce que j’ai ressenti. Le langage est soutenu, élaboré, il y a un véritable travail de narration qui me rend admirative. Au-delà, l’écriture est donc écorchée, c’est beau et en même temps très violent. Tantôt cru, tantôt poétique. Grosse claque ! J’ai été happée dès les premières lignes.

Il faut dire que l’héroïne est peu banale. Le roman entier est peu banal ! L’héroïne donc, est hautaine et méprisante. Elle est belle et elle le sait, elle aspire à un tout autre destin et se fiche complètement des gens autour d’elle, à l’exception de son frère adoptif. Dur de parler de ce roman sans spoiler… Mais disons que nous allons de rebondissements en rebondissements et que notre héroïne va chèrement payer son attitude. Certaines scènes m’ont soufflé par leur cruauté, d’autant qu’on ne s’y attend pas du tout. En tout cas, malgré son attitude parfois détestable, impossible de ne pas apprécier l’héroïne de mon point de vue. Elle ne nous laisse pas indifférent, ça c’est sûr et on vient même à compatir à son malheur.

Quelques points m’ont chagriné quand même, notamment sur la rapidité avec laquelle l’héroïne développe ses profonds sentiments, que ce soit amoureux, haineux, admiratifs etc. en particulier envers un personnage qui va l’agresser. D’ailleurs cette partie un peu syndrome de Stockholm au début aurait gagné à être développée davantage à mon goût, surtout pour que nous comprenions plus les sentiments des persos.

Malgré ces petits points, la plume exceptionnelle, l’histoire qui ose sortir des sentiers battus et l’imagination de l’auteur m’ont conquise. En plus on y parle d’une Manticore, créature que j’adore (oui bon c’est pas forcément la plus mignonne et inoffensive des bestioles) Je vais me procurer la suite et je suis ravie de ma découverte 🙂 Si vous cherchez un roman sur les vampires, les anges et les démons qui change, avec des choix d’auteurs surprenants et une narration de qualité, n’hésitez pas ! 

Ma note :






2 réflexions au sujet de “Lecture septembre 100% Editions du Riez : Par le Sang du Démon”

  1. Je viens de lire ta chronique 🙂 On est sur la même longueur d'onde ^^ En plus, tu as mis le doigt sur un phénomène que j'avais ressenti sans y mettre de mots : \ »On dirait bizarrement que c'est la transformation de l'héroïne en créature démoniaque qui peu à peu fait jaillir son côté humain\ » Bien vu !!Tu as déjà la suite ?

    J'aime

Répondre à Cocomilady Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s