Chronique : Leviathan T3 Le pouvoir


Lionel Davoust
Auteur francophone (voir le site)
Don Quichotte
Thriller
23€
544 pages
Et voilà, j’ai enfin conclu cette incroyable trilogie ! Fiou ! Que dire ? Lionel Davoust est un talentueux écrivain, il n’y a aucun doute. Imaginaire, plume maîtrisée, sens du détail, expérience, personnages travaillés et intelligents, réflexion, richesse de l’univers… Un cocktail impressionnant. Il va falloir que je vous détaille un peu tout ça.
L’histoire est passionnante, on retrouve Michael notre biologiste marin, déjà bien éprouvé par les événements du T2, toujours à la recherche de la vérité. Le danger plane dans ce tome mais surtout chez les mages. Le lecteur obtient des réponses avec différents personnages, ce qui fait qu’à certains moments, nous en savons plus que les protagonistes. Tout est très bien rodé, niveau suspens, rebondissements, vérités, action et pauses. Parfait dosage !
Les personnages… c’est vraiment étrange car d’un tome à l’autre, j’ai davantage apprécié tel ou tel personnage. Par exemple, le héros Michael, je voulais lui botter les fesses dans le T1 pour le faire sortir de sa passivité. Je l’ai adoré dans le T2 et là, dans le T3 j’ai eu du mal à me mettre dans sa tête. Masha, quant à elle, était top dans le T2 et par contre enchaîne les échecs dans le suivant… ce qui ne veut pas dire que je ne l’ai pas aimé, non, ça veut dire que l’auteur a su faire évoluer ses personnages. Ils avancent, reculent, chutent, remontent la pente. Bref, ils vivent. Ils morflent tous, pas de pitié. Les mages sont vraiment très intéressants, ils évoluent dans une autre sphère. J’ai beaucoup aimé Elssa et j’aurai aimé en savoir davantage sur son histoire (Lionel, ceci est une perche tendue :p ), Alukar fait froid dans le dos. Tout au long du roman, j’avais l’image du personnage de Vampire hunter D, ce qui renforçait son aspect fou furieux ! Oh et puis Julius, j’ai adoré le détester celui-là XD J’ai particulièrement aimé les répliques d’Alukar à son propos, qui s’amuse à lui faire remarquer ses échecs successifs. Quant à Leviathan, j’en suis ultra fan !
Bref, les personnages sont riches, travaillés, aucun n’est laissé en arrière et on aime tous les suivre. Ils ont tous des qualités, des défauts mais on est obligé d’adhérer au moins une fois à chacune de leur raison. C’est aussi une des forces de cette trilogie : il y a une main Gauche et une main Droite qui s’opposent, mais globalement, la leçon que j’en tire, c’est justement rien n’est ni noir, ni blanc. Ce livre a plusieurs niveaux de lecture. Je pense honnêtement être passée à côté de bons nombres de questions philosophiques soulevées par l’auteur, par flemmardise intellectuelle sans aucun doute. Le travail de l’auteur est colossal, c’est vraiment louable ! Rassurez-vous, si je ne me suis pas plongée dans une introspection avancée, j’ai quand même beaucoup appris car pour se plonger dans ce roman il faut vouloir aussi se remettre en question.
En conclusion, ce fut une magnifique découverte. J’ai tous les autres bouquins de Lionel Davoust dans ma wishlist mais celui-ci me tenait à cœur car l’océan y est au centre ^^  
Ma note

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s