NaNoWriMo 2014 : 1ère semaine

Hey ^^

Hum je suis à peine à la bourre pour le bilan de la 1ère semaine de NaNoWriMo. A peine ^^ »
Alors que dire ? Que je galère, mes braves amis ! Chaque année est différente et met en avant d’autres priorités que le NaNo ! En 2014 ça semble être le cheval dites donc ! Bref samedi j’étais déjà à la bourre avec seulement 11 158 au lieu des 13 333 attendus.
Aujourd’hui j’ai quoi, 5 000 mots de retard…. ah ah >___< Et en plus je dois lutter contre les spoils des trois séries que je suivais avant le début du mois, à savoir Walking Dead, Sons of Anarchy (dernière saison hiii) et American Horror Story. Genre, pas du tout les séries phare du moment qui sont partagées partout sur FB !! Oui, je sais la vie est dure hein 😉 Si je peux me plaindre de ça, c'est que le reste va bien ! 
D’ailleurs hormis ce retard, l’écriture de Sérénade pour l’horreur (fantastique/horreur) en elle-même se passe très bien. Je m’amuse beaucoup avec ce roman d’horreur/fantastique, même si je me suis heurtée à quelques soucis pour relier des scènes. Il y aura très certainement des changements à la relecture mais l’important pour l’instant est d’avancer.
Allez je vous laisse sur un petit extrait, comme d’habitude brut de décoffrage. Oui, j’ai un truc avec les croques-mitaines ^^

« Le croque-mitaine.

Il venait d’arriver. Séréna en était persuadée. Elle n’avait perçu aucun bruit suspect, ni changement d’atmosphère. Toutefois, elle venait de lire l’heure grâce au gros réveil digital que ses parents avaient fini par lui acheter le mois dernier.

Minuit.

Et Séréna ne dormait pas encore. La peur lui noua les entrailles. Qui ne connaissait pas le mythe du croque-mitaine ? Le monstre qui venait enlever les enfants dissipés refusant de dormir malgré l’heure tardive. Or, minuit sonnait et la fillette n’avait pas réussi à trouver le sommeil, trop angoissée par la répétition du spectacle de fin d’école qui aurait lieu le lendemain. Elle n’avait pas vu le temps s’écouler, grave erreur.

Elle ferma vite ses yeux. Si elle faisait semblant de dormir, le monstre s’en irait.

Endors-toi, endors-toi, endors-toi.

Son mantra ne fonctionna bien évidemment pas. Crispée dans son lit, Séréna avait l’impression de chuter dans un abîme glacé. Elle s’obligea à prendre une respiration régulière, un subterfuge inutile si le croque-mitaine pouvait déceler les battements de son cœur. Elle n’osait même pas rabattre ses jambes, craignant de se trahir.

En dépit de l’absence de preuve, Séréna restait persuadée de la présence du monstre. Elle aurait pu s’en assurer très vite en ouvrant les yeux mais elle craignait trop de tomber nez-à-nez avec l’horrible faciès du monstre. Il patientait, voilà tout. Il vérifiait si elle et son frère étaient bien endormis. Elle l’imagina se déplacer sans bruit au-dessus du sol, flottant dans une cape trop ample. La créature innommable tendrait ses doigts proéminents pourvus de griffes au-dessus de la tête de Jonah. Comment pouvait-il faire la différence entre un enfant réellement endormi et un usurpateur ?

Il doit sentir la peur. »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s