Bilan lecture avril

Lectures d’avril 2015

Fantastique/Horreur
– Les Chaotides (C. Gallo), auteur français, voir la page facebook

J’ai connu Christophe à Fantassismik où il représentait les Editions Elenya. La curiosité m’a emporté et, dictée par la couverture prometteuse, j’ai acheté son recueil de nouvelles. Quelle belle découverte ! Christophe maîtrise parfaitement le format des nouvelles courtes : c’est percutant, l’histoire est développée mais va droit à l’essentiel, la chute surprend et boucle le récit tout en laissant une porte ouverte. En plus j’ai beaucoup apprécié que certaines histoires se recoupent, on suit plusieurs personnages sur plusieurs nouvelles, c’était très sympa. Certaines scènes ont réussi à bien me dégouter, chapeau Christophe, mention spéciale à Les yeux de mon père et les les rêves sont des renards. Une très bonne découverte, fan d’horreur et de nouvelles, je vous recommande ce petit recueil !

– Quintessence hiémale + Iridescence estivale (M. Guibé et Cécile Guillot), auteurs français

Comme prévu, Quintessence hiémale est un enchaînement de textes poétiques, beaux, touchants et qui incite aux rêves. Je ne m’attendais à aucun des dénouements, donc à chaque fois c’était une belle surprise, même si certaines histoires laissent un goût amer car le sacrifice de soi y a une part importante. On peut dire que c’est cruellement beau ^^ J’avais découvert les plumes complémentaires de Mathieu et Cécile dans l’Artbook Raconté dans lequel je figurais aussi. Et vraiment c’est un régal de lire leurs textes. Ce court recueil se lit très vite mais plonge tout de suite le lecteur dans un cocon bienfaiteur. Et on vient à espérer la neige 🙂

Dans Iridescence Estivale, on retrouve certains des personnages, avant ou après leur apparition dans Quintessence hiémale. J’ai bien aimé ce clin d’œil d’ailleurs, ça apporte une belle cohérence et une richesse aux deux recueils. On retrouve la plume poétique et les magnifiques idées des deux auteurs. La poésie hivernale m’avait plus touché mais je pense que c’est une question de goût personnel, certains seront au contraire plus touchés par la magie de l’été. J’ai plus particulièrement aimé la nouvelle sur les salamandres (Au cœur des brasiers) et sur le dragon (Les larmes de silice).

 Fantasy
– Les sorcières de l’Epouvanteur

Évidemment, en tant que couple de fans, le Pêcheur fou et moi-même avons les hors séries de l’Epouvanteur ! Ici, on a 5 histoires différentes. J’ai été déçue par 2 d’entre elles. La 1ère car c’est l’histoire de *SPOIL* l’Epouvanteur et Meg et qu’au final on a apprend pas grand-chose. En outre j’attendais davantage de sentiments qui auraient expliqué les gestes de l’Epouvanteur mais non, ça reste froid et vite expédié. Dommage. 
Autre déception, l’histoire de Grimalkin… qui est copié-collé de celle qui est justement dans le tome 9. Aucun intérêt, on savait déjà tout ce qui est dit ici.
Les 3 autres en revanche sont très sympa, notamment celle sur Alice !! La Banshie aussi où on retrouve Tom et une aventure dont on nous avait parlé dans un tome précédent.
Je ressors contente mais avec quand même l’impression qu’on nous a pris pour des truffes sur 1/3 du bouquin. Mais bon, on est tellement fans…

 

– La peau des rêves T3 (C. Bousquet), auteur français, voir le site
(prêté par Elyra)

Non mais regardez-moi cette couverture de Mélanie Delon, alalala. Merci à ma chère Elyra du prêt ! On continue de suivre Najma la Gypsie, toujours retenue prisonnière et c’est définitivement mon personnage préféré même si on la voit peu. La nouvelle histoire qu’elle raconte est forte. Je n’ai pas accroché à l’héroïne, Anja pour la simple et bonne raison qu’elle a une personnalité bien trop éloignée de la mienne. Impossible de m’identifier, impossible de comprendre ses choix, impossible également de compatir à son malheur. Ici, l’auteur aborde le sujet des relations amoureuses destructrices et violentes. Et c’est un sujet dur que je trouve vraiment intéressant. Au départ, j’ai encouragé l’héroïne mais en fait sa passivité m’a empêché de poursuivre, surtout qu’elle tombe amoureuse de Rain d’un simple coup d’oeil, c’est très rapide alors du coup je n’arrivais pas à comprendre les choix d’Anja et ses brusques sentiments. 
En plus, la première partie nous dépeint une héroïne avec ses peurs mais aussi du courage, de la détermination et le sens du sacrifice, donc j’ai été déçue de la voir si vite plier. Qu’il y ait une dépendance malsaine avec Rain ensuite, pas de soucis, je le comprends et c’est toute la subtilité de l’histoire mais c’était trop brusque à mon goût. Les changements de personnalités et les horreurs commises/prononcées par Rain était trop énormes pour que Anja veuille rester sans même le connaitre au bout d’un jour ou deux.  Du coup, j’étais plus du côté d’un autre personnage Lorelei, dont l’histoire et la personnalité m’intéressent davantage. Après l’intrigue est vraiment bien, je n’ai pas vu venir les rebondissements de la fin. L’univers est toujours aussi chouette, la plume de l’auteur aussi efficace, tantôt lyrique, tantôt incisive. 
Bref, un livre qui m’a plu et fait réagir même si l’héroïne m’a déçue. Après tout, c’est aussi ça les livres, il y a tellement de diversité entre les individus, comme dans la vie de tous les jours, il y a des gens qu’on apprécie et d’autres non !  Ca ne rend pas le livre désagréable à lire, bien au contraire et j’irai taxer le dernier volume à Elyra sans aucun scrupule :p
 

La guerre des arpenteurs T1 : Au crépuscule (A. Boulanger), auteur français voir le blog

J’avais l’habitude de lire Anthony en format court et je précise qu’il est un excellent novelliste d’ailleurs. J’attendais donc avec impatience ce roman, je me suis empressée de le précommander et je l’ai lu sitôt reçu.
Déjà, je salue la couverture qui est magnifique ! Connaissant l’affection que porte Anthony aux oiseaux, j’imagine qu’il devait être aux anges 🙂
J’ai beaucoup aimé ma lecture. Le monde imaginé par Anthony est top, sa vision de la magie qui est ici contrainte, est très intéressante. Mention spéciale aux Chemins Obscurs que j’ai hâte de pouvoir découvrir plus en détail dans un prochain tome (j’espère !). La diversité des mages m’a séduite, même si le monde est globalement froid. Je m’entends : chaque pays semble avoir sa guilde de magicien selon ses compétences (Enflammés = contraignent le feu, Feuillus = contraignent la terre etc.) mais il y a très peu d’interaction entre eux, voire aucune à part quelques relations commerciales. C’est d’ailleurs un point important dans l’intrigue car ça va poser des soucis.
Niveau personnage, coup de coeur pour Astaral, l’un des méchants. Le trio des méchants, les Arpenteurs, est d’ailleurs vraiment intéressant. J’ai beaucoup apprécié de suivre l’ascension de l’un des trois au début du roman. On comprend son parcours et ses motivations. Les héros ne sont pas en reste, Mim et Rucina, tous les deux avec une malédiction propre. Leur duo promet de belles scènes de bravoure à venir ! J’ai aussi bien apprécié Shalraen, une magicienne attachée à la terre ! Et puis les Phoenix qui sont sous-jacent, dont on ressent la puissance à chaque page.
Bref, un univers riche et bien mené, des personnages intéressants avec un background travaillé. De chouettes idées, une plume maîtrisée, une magie qui change dans son approche et un tome 2 que j’attends avec impatience.

Numérique

Thriller&fantastique
– A quatre mains (J-M Calvez), auteur français

Une nouvelle où encore une fois Jean-Michel explore les chemins controversés de la science et pose des questions pas si folles ou lointaines que ça. Idée originale et bien menée, comme d’habitude !


– Scorpi T1 : ceux qui marchent dans les ombres (R. Dambre), auteur français voir la page facebook

Cette série là, je l’achète, contrairement à Animae que je me fais prêter 🙂 J’ai passé une super lecture ! J’ai retrouvé la plume dynamique, drôle, affamée de l’auteur. Le nouvel univers fantastique qu’elle a inventé est tout aussi fouillé que l’autre et les tueurs à gage de l’ombre, moi ça me botte grave.
Une des forces du roman je trouve c’est le contraste entre l’héroïne, Charlotte, qui essaye de faire son bout de chemin difficilement dans la jungle du marché de l’emploi à Paris, qui est simple, gentille, spontanée et discrète, et entre Elias et son frère (aah Adam), qui débarquent comme des cheveux sur la soupe et ne sont pas au fait des subtilités humaines. Ils peuvent passer d’un assassinat à manger un cupcake en 2 secondes! C’est très drôle, c’est frais, c’est mignon, c’est bien écrit, y’a de l’émotion et on s’identifie très vite à Charlotte. Car tout l’aspect de sa vie est très réaliste, comment ne pas se mettre à sa place ? Et que dire de ce collègue qui fait pression sur elle, et qui permet de parler du malheureusement trop courant harcèlement au travail ? J’étais folle de rage pour la pauvre Charlotte !
En tout cas ça fait plaisir d’avoir une héroïne plus « humaine », plus accessible, et qui n’a pas besoin d’être une baddass pour faire preuve de courage. Oh et puis ce n’est pas une grande gueule, ça c’est apaisant ! Je vous le conseille !!

Fantasy
 
– Génération spontanée (J-M Calvez), auteur français

Une nouvelle avec comme d’habitude de la part de Jean-Michel des idées tirées de la science et du monde qui nous entoure. C’est très intéressant mais je n’ai pas été particulièrement touchée. Le lecteur est ici simple spectateur d’un événement qui est courant pour l’ensemble des personnages, il n’y a pas de suspens ou, pour A quatre mains, l’envie de savoir ce qui va advenir de l’héroïne.

 

Romance
– Par le sang T1 : Premier sang (F. Cochet), auteur français, voir le site
* Coup de coeur *

Premier sang avait concouru pour le concours des Editions Láska 2014 et ça a été mon gros coup de cœur. Du coup j’avais hâte de me replonger dans l’histoire et je guettais sa sortie 🙂 Déjà, la couverture est superbe et colle très bien la nouvelle. Ensuite, l’auteur va pouvoir développer son univers puisqu’il s’agit ici d’un premier tome.
Pourquoi j’avais succombé à cette nouvelle ? Déjà pour l’univers 100% fantasy, pas si courant en romance. Ensuite pour l’héroïne que j’ai beaucoup apprécié et pour le héros. La relation élève-maître dans un tel contexte ça me parle énormément, leur alchimie m’avait séduite, je me suis identifiée à Shandra et j’étais plongée dans l’histoire. Bref, un vrai coup de cœur ! L’auteur nous torture avec une fin qui laisse notre imagination prendre les commandes… et qui appelle absolument une suite !



– Le Club des A : Samantha (P. Libersart) 
auteur français, voir le blog

 La dernière aventure du club des A ! Les deux tomes précédents ne nous ont pas trompé : la relation entre Samantha et Terry est explosive :p Ce que j’aime avec les romans de Pauline, c’est qu’à chaque fois, ses personnages ne sont pas parfaits et ont tous leur vécu qui les rend aussi crédibles qu’attachants. Ici, c’est Sam qui endosse ce rôle puisqu’elle n’arrive pas à faire confiance, ne fait que fuir et enchaîne les bourdes. J’avoue, je me suis reconnue dans sa façon d’envoyer bouler les gens, mais elle est quand même plus violente ! 
Côté enquête, on est plongé dans l’envers du décor puisque nos 2 héros sont des policiers. Je salue le travail de l’auteur car c’était très fluide et j’avais l’impression de me trouver dans une de mes séries policières, chapeau ! En revanche, je n’ai pas trop capté comment ils avaient trouvé le coupable.
En conclusion, avec cette série, Pauline nous a créé 3 couples très différents : les fusionnels coup de foudre, le coup d’un soir qui se transforme en véritable histoire d’amour et les collègues aux antipodes qui nous montrent que les contraires s’attirent.

– Le tigre de la Destinée (E. Terrellon) auteur français, voir le blog 

Une nouvelle rafraîchissante avec une héroïne qui change des habitudes puisque c’est un peu une femme enfant avec tous les problèmes que ça peut entraîner pour l’époque historique. Impossible de rester de marbre devant Cynthia et son émerveillement, elle est touchante. Impossible aussi de ne pas se mettre à la place de ses parents et de leurs préoccupations. J’aurai bien aimé voir un peu plus la progression de sa relation avec Sanjit qui est un personnage intéressant, très apaisant. Il m’a fait l’effet d’un baume au coeur. Même si on ne voyage pas vraiment, j’ai bien ressenti l’ambiance de l’Inde coloniale, comme quoi il n’y a pas toujours besoin de longues descriptions pour poser une ambiance réussie ! Cette histoire est très douce, du genre à vous faire garder le sourire du début à la fin ^^


– Par ton regard (V. Terral), auteur français, voir le site  

La thématique écologique assumée de la nouvelle m’a vraiment bien plu, cela apporte une vision plutôt inédite du surnaturel. La nature du héros aussi est originale, ce n’est pas « juste » un métamorphe, c’était une très bonne idée. J’ai trouvé que Sandra acceptait tout de même un peu facilement tout ce qui lui tombe dessus mais je connais les impératifs des nouvelles, on a pas le temps de tergiverser. Le manque d’assurance du héros change aussi, quand on voit la créature qu’il incarne c’est assez atypique en plus ! 
Bref, une romance paranormale sympathique avec une belle originalité et un message écologique que je ne peux qu’approuver ! 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s