Bilan de lecture mai 2016



Fantasy

  
L’épouvanteur T12 : Alice et l’Epouvanteur (J. Delaney) *Coup de cœur pour la saga*
Après une incursion réussie en SF avec Arena 13, je suis retournée à la saga de l’Epouvanteur. Ce douzième tome est une espèce de spin-off, comme il y a eu pour Grimalkin (T9) et Sliter (T11). Cette fois nous suivons Alice qui s’est rendue dans l’Obscur pour aller chercher la dague Douloureuse. Nous commençons donc directement par son arrivée dans l’Obscur et heureusement l’auteur nous rappelle les enjeux et quelques événements passés qui nous permettent de conserver le fil de l’intrigue. On a au milieu deux flash back qui nous ramènent au temps où Alice était l‘élève de Lizzie l’Osseuse.Ils étaient intéressants et utiles à l‘intrigue du roman mais ça m’a un peu trop coupé dans ma lecture alors que le temps est compté dans l’Obscur. 

Par contre on retrouve des personnages et créatures que l’on connait déjà des précédents tomes et ça c’était chouette. J’ai un peu moins bien aimé ce tome car je reste plus attachée à l’histoire principale et au duo Tom-l’Epouvanteur et quau final j’attendais un peu plus du passage d’Alice dans l‘Obscur. 

Je crois qu’il ne reste plus qu’un tome pour cette saga. Donc j’ai hâte de savoir comment tout va se terminer ! 
 

 Le roi des fauves (A. Wellenstein), auteure française, voir le site 

Quelle couverture mes amis *____* Je voulais ce roman avant même sa sortie mais je n’avais pas eu l’occasion de l’acheter et miracle, je l’ai gagné à un concours l’an dernier ! Depuis je me dis que je dois le lire sans jamais réussir à le sortir de ma PAL. J’ai donc profité du week-end à 1000p pour me jeter dessus ! Alors ce n’est pas un coup de cœur mais on est très proche ! 

L’écriture est fluide, irréprochable, immersive. L’univers est super, avec d’excellentes idées et une ambiance bien posée… et pesante aussi ! Dès le départ, le ton sombre est donné avec ces pauvres villageois affamés et le Jarl tout puissant. Le roman est intelligent, il nous fait nous poser des questions, car les trois héros Ivar, Kayla et Oswald se font choper alors qu’ils braconnent. Toutefois, ils braconnent car leurs familles meurent de faim. Doivent-ils être punis pour autant ? Par la suite, les choses s’enveniment et ils jouent de malchance. Ils se retrouvent donc dans le royaume de Hadarfell, infectés par un ver qui va les transformer en monstre. Commence pour eux un voyage éprouvant qui mettra leur amitié à mal car petit à petit chacun se transforme et laisse la peur les guider. 

J’ai beaucoup aimé l’évolution des personnages… je n’ai toujours aimé ce qu’ils deviennent (genre Kayla) mais tous ont évolué et c’était très intéressant. Le héros Ivar notamment, qui est très injuste avec lui-même je trouve et qui doit avaler de belles couleuvres alors que pour moi il n’a rien à se reprocher. 

J’ai adoré l’ambiance et cette dualité avec les monstres, je visualisais certains avec beaucoup d’intérêt, en particulier le bouc décharné… rolala oui si vous me connaissez bien vous savez que lui je l’ai adoré *___* L’histoire de fond m‘a passionnée et globalement j’ai souffert physiquement et psychologiquement aux côtés des personnages. Très belle immersion ! La fin était grandiose et encore une fois notre pauvre Ivar en a bien bavé mais je le soutenais à 200%. 

Une excellente lecture, bourrée de bonnes idées et de réflexions, avec de très jolies scènes très visuelles. Je conseille très fortement ce roman !
(lu lors du Week-end à 1000 pages)

Les aventuriers de la mer T4 (R. Hobb) *coup de cœur pour la saga*
J’ai mis un peu de temps à m’y remettre mais une fois la première page tournée, j’ai été une nouvelle fois happée par cette histoire. Je l’ai lu en très peu de temps et j’ai trop hâte de lire la suite, c’est super addictif ! L’histoire avance un peu, il y a moins d’action ou de rebondissements que dans d’autres tomes mais c’était tout aussi passionnant !

J’adore toujours autant Althea ! Hiémain gagne aussi dans mon estime, il est vraiment génial ! On a pas beaucoup vu Brashen dans ce tome mais ça risque de changer dans la suite ! J’aime bien aussi Kennit, j’ai hâte de connaître la suite pour lui. Comme je le disais à Elyra qui plébiscite cette série, j’ai du mal avec Etta qui, pourtant, représente la femme pirate forte comme je les aime mais ça bloque. Peut-être parce qu’elle en fait trop ? Ou qu’elle devient mielleuse et comme une carpette devant Kennit ? J’attends de voir la suite donc.

Je déteste toujours autant Kyle, Malta et la grande sœur d’Althea aussi. Vraiment, j’ai rarement autant détesté des persos !! 

Niveau histoire donc, on avance un tout petit peu, il y a un passage d’amputation qui est plutôt gore, c’était très bien décrit ! Les liens continuent de se tisser et en fond les problèmes entre le gouverneur et les marchands de Terrilvil prennent de l’ampleur et deviennent inquiétants. 

Bref un tome intermédiaire, dévoré en très peu de temps et qui incite à lire la suite ! 






 L’héritage des rois passeurs (M. Fargetton), auteure française voir la page Facebook
Voilà un roman qui m’a tout de suite attirée, tant par la couverture que le résumé. Je suivais les sorties de l’auteure depuis un moment sans avoir encore sauté le pas. J’ai donc commencé ma lecture pleine d’espoir sauf que malheureusement j’en ressors très déçue. 

L’histoire de base est intéressante, les idées sont bonnes, le background historique est travaillé, le décor est bien planté. L’écriture est très fluide, on passe très facilement d’un point de vue à l’autre et pour moi c’est aussi pour cela que j’ai eu du mal car justement, on rentre aussi bien dans la tête des 2 héroïnes (Ravenn et Enora) que d’un personnage tertiaire. Du coup, on a au final peu de temps dans la tête des personnages importants et ils manquent donc d’approfondissement. Je n’ai pu m’attacher qu’à Ravenn dont la personnalité, les choix et la psychologie étaient les mieux travaillés. Pourtant Julian était intéressant aussi avec son addiction mais son traitement reste trop superficiel.

Je suis donc restée très extérieure au récit. J’ai tout lu avec attention, mais sans passion ni intérêt malheureusement. Enora ne m’a pas du tout touchée en dépit du drame qu’elle vit. Elle m’a laissée totalement indifférente. Trop de choses sont à peine effleurées alors qu’il y avait matière à approfondir et rendre le roman plus introspectif. C’est dommage vraiment. La fin m’a déçue aussi alors qu’il y avait encore de bonnes idées. Le cas d’Enora est expédié, des personnages originaires de notre monde restent en Ombre sans sourciller, le cas des dieux reste aussi superficiel. Bref, ça manque de réflexion à mon goût. 

Ce n’était donc pas ce que je recherchais en termes de lecture mais le roman a eu de très bonnes critiques ainsi qu’au moins un prix, donc ne vous arrêtez pas à mon seul avis ^^ 

 

Fantastique
Nephilim intégrale T1 : Les déchus (F. Clavel), auteur français voir le blog. *Coup de cœur*

Voir ma chronique individuelle



 La Fournaise T1 enfermé et T2 isolement (A. Gordon-Smith)
Encore une fois le résumé et la couverture m’ont décidé à m’intéresser à cette série. J’ai demandé les 2 premiers tomes à Noël et en cherchant des infos sur le tome 3 j’ai appris que la maison d’édition française n’allait pas traduire les T4 et T5… super ! 

Je vais me mettre à la lecture en VO je pense, car oui j’ai adoré ces deux premiers tomes. Surtout le 1er car c’est la découverte de la terrible prison, de ses règles et des monstres qui y habitent. Ça fait froid dans le dos ! Et si je n’ai pas eu clairement peur, j’ai eu quelques montées d’angoisse. D’autant que j’ai bien accroché avec le personnage principal, Alex, qui n’est pas aussi blanc que la plupart des héros jeunesse. Lui c’est un délinquant cambrioleur et il ne s’en cache pas. Mais il a une telle détermination et un courage naïf qu’on ne peut que l’aimer… sauf quand il fonce tête baissée dans les ennuis XD 

L’ambiance de la fournaise est oppressante, déprimante et effrayante. C’est très bien rendu et on est tendu entre les autres prisonniers, les gardes, les panteleurs, les monstres etc. Cette ambiance est géniale ! J’ai bien aimé Donovan, le compagnon de cellule du héros, ainsi que Zed. Ils sont tous très attachants. La fin se termine sur un tel cliffhanger que j’ai bouleversé mon planning de lecture pour entamer la suite ! On apprend un peu plus ce qui arrive aux prisonniers qui sont enlevés. Ce n’était pas vraiment une surprise, j’avais vite deviné. En revanche, il y a de bons rebondissements et surprises qui maintiennent le lecteur en haleine. J’ai beaucoup aimé la psychologie du héros qui passe par plusieurs phases. Et dans la suite j’ai encore eu de l’empathie pour lui. J’ai hâte de connaître la suite et d’avoir des explications sur le directeur&co. Le T2 se termine sur un beau cliffhanger en plus !
La plume est fluide, incisive, clairement dans le genre jeunesse mais pas aussi épurée que d’autres romans du genre. Il s’adresse bien plus aux grands ado/jeunes adultes, surtout par sa noirceur. Vraiment c’est une super lecture, je suis bien contente d’avoir demandé ces romans. J’ai déjà commandé le 3ème !
Mais attention, donc, la fin de la série n’est pas traduite… 

(lus lors du Week-end à 1000 pages)

 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s