Bilan lecture numérique 2014

 Bilan numérique de 2014
Romance
Les Anne Rossi auteur français, voir le site
– Les Passeurs d’ombres 
– Les Mille Royaumes
– Les Enfants du Feu
J’aime bien les séries d’Anne (collègue des Editions Laska). Elles résument parfaitement pourquoi j’ai voulu une liseuse. Chaque épisode est formaté pour une lecture d’un peu moins d’une heure, avec une histoire propre et un couple propre. C’est efficace, on ne s’embrouille pas et tout est toujours rapporté à une trame générale. Avec autant de couples différents, il y en a pour tous les goûts ! J’ai personnellement préféré les Mille Royaumes car chaque couple a droit à 2 épisodes du point de vue de l’un puis de l’autre partenaire, ce qui fait qu’on a plus le temps de s’attacher à eux et de les comprendre, comparé aux autres séries où du coup ça va assez vite en termes de sentiments. En tout cas, ses séries m’ont donné le virus et c’est ce qui m’a poussé à tenter l’aventure de mon côté ^^
– Les Enkoutans épisodes 6 à 8
Aaah ma série préférée d’Anne ! Les pirates ! J’avais déjà beaucoup aimé la saison 1 ! Ici on retrouve trois nouvelles aventures avec de nouveaux héros. La magie pirate prend toujours et c’est toujours aussi inspirant ^^ L’épisode 7 m’a bien plu tant au niveau de l’histoire que des personnages, même si l’épisode 5 reste mon préféré de toute la saga ! Et d’ailleurs dans l’épisode 8 j’ai été super contente de retrouver mes deux couples préférés (épisodes 5 et 1). Car les Enkoutan sont une grande famille, ça fait plaisir d’en revoir certains au détour d’un épisode ^^
– Ensemble Saison 1
Pour une fois, pas d’imaginaire, mais dans le monde du rock, ça ne pouvait que me plaire ! L’histoire est sympa, plutôt originale car ce n’est pas vraiment ce à quoi on pourrait s’attendre dans le développement de l’intrigue. J’aime beaucoup le personnage de Layla. Nathan est très particulier, ce n’est pas forcément mon genre au niveau de son caractère mais sa détresse m’a touchée. Il sonne très juste dans cet univers (impitoyable). J’attends de voir ce que Anne nous réserve avec les autres membres du groupe Link, qui sont tous sympathiques, même si l’aspect sur-protecteur de Kassi m’a fait grincer des dents (c’est comme ça, j’suis un ours je veux qu’on me fiche la paix XD). J’ai bien aimé la façon dont la fin est gérée, ça reste moderne et réaliste sans tomber dans l’exagération. Mention spéciale à Thomas, détestable au possible et pourtant intéressant personnage !
– Les cavaliers de l’apocalypse T1 : Guerre (L. Ione)
– Les cavaliers de l’apocalypse T2 : Famine
La thématique des cavaliers de l’apocalypse, les couvertures et ma soif de numérique m’ont conduite à tenter cette série qui me permet aussi de voir ce qui fonctionne en termes de romance. Bon, il faut croire que les lectrices américaines ne recherchent pas vraiment la même chose que nous (ou que moi en l’occurrence). Alors c’est sympa, ça se lit bien, vite, l’univers est chouette, ça castagne et les cavaliers sont intéressants (sauf Pestilence qui m’agace). Seulement voilà, c’est pas cohérent dans les relations entre perso et c’est un peu trop cru à mon goût. Certains termes avaient plus leur place dans un film porno que dans un livre… En outre, dans le T1 nous avons la montagne de muscles Arès aka la Guerre, qui a connu maintes partenaires, fils d’une Succube et qui donc va tomber pif paf pouf amoureux juste après avoir vu une humaine en petite tenue. Logique quand tu nous tiens..
Passons au T2 où donc la seule femme cavalier, Famine, capable de tuer d’un claquement de doigt devient d’une niaiserie incomparable et se laisse appeler « ma puce » par le héros qui veut se la faire. Je… non. Non, c’est un cavalier de l’apocalypse, tu l’appelles pas « ma puce ». Bref, le seul intérêt du T2 c’était Mort, mon cavalier préféré (il incarne la mort et est tatoué de partout, il m’en fallait pas plus). Le T3 tournant autour de lui et vu ce qui lui est arrivé dans le T2 j’avoue avoir peur d’être très déçue. Pas envie de le voir roucouler et dégouliner de « ma chérie ». C’est juste la Mort…
Pour conclure, beaucoup de choses à dire sur cette série, originale et entraînante mais vraiment pas cohérente pour les persos.
Les Pauline Libersart, auteur français, voir le blog
– Pour un instant d’incompréhension
– Amélia la scandaleuse
– Pour un instant de vérité
– Dans la ligne de tir
– Le Club des A : Julia
– L’homme de la Sierra
Je fais un tir groupé pour tous les ouvrages numériques de Pauline, collègue auteur des Editions Laska ^^ Les histoires de Pauline sont très efficaces, on va droit au but, les relations entre les personnages sont toutes différentes, elle maîtrise l’art des scènes coquines mais surtout, ce que j’aime dans ses histoires, c’est qu’elle prend des risques. Car ses romances prennent à contre-pied certains clichés. Attention aux spoils ! Un couple qui vient de rompre, un héros ancien gigolo, une relation sans sentiments (du moins au départ), un héros handicapé… autant de paramètres qui surprennent et font que ses histoires sortent des sentiers battus. Moi je lui dis chapeau ^^
– Parce que c’est  toi (C. Duval) auteur francophone
Rendez-vous à Pigalle
On reste chez Laska avec une autre auteur à l’univers très différent. Avec Chloé, on plonge dans des histoires d’amour toutes douces, mignonnes, très réalistes et avec une pointe de magie (au sens figuré). Le genre de lecture qui vous donne le sourire du début à la fin, avec des personnes attachants qui feront fondre votre petit cœur. J’ai beaucoup aimé Parce que c’est toi, car il se déroule au Québec que j’affectionne tant, et qu’en plus il m’a fait découvrir le Géo-catching. Mais avec Rendez-vous à Pigalle je me suis tellement retrouvée dans l’héroïne qui se fait des films avec son inconnu dans le métro ! 
– Mary’s blues (MA Cleden), auteur française
L’histoire est très originale, avec un dénouement inattendu. Le ton est assez mélancolique mais pas désagréable pour autant et on apprécie de passer du temps aux côtés de l’héroïne sous les toits de Paris. Néanmoins, même si j’ai beaucoup apprécié notre ami le voisin, je n’ai pas été touchée par cette histoire. L’ondin ne m’a pas trop plu et si sa relation avec l’héroïne est intéressante et ne tombe pas dans les clichés, la magie n’a pas opéré pour moi, dommage. 
 
– La noyée était en blanc (A. Voyard-Venant), auteur française, voir le blog 
Une petite nouvelle très sympathique que j’ai très facilement visualisée, j’avais l’impression d’être dans un épisode de Broadchurch, c’était génial (d’ailleurs c’est grâce à cette série que j’ai connu le métier du héros). Amélie maîtrise son intrigue, ses persos et son Irlande. Le ton était très juste, ce que j’ai apprécié puisqu’il s’agit à la base d’une famille meurtrie de deuils. J’espère avoir vite l’occasion de lire d’autres textes de ma collègue de chez Laska ^^
Fantastique et dérivés
 – Purespace épisode saison 1 (C. Duquenne), auteur français, voir le blog

Cécile a toujours des idées spéciales. Prenez cette série, elle mélange vampires et Aliens. Vous me direz, j’ai découvert une autre série qui mélange zombie et Aliens… Ils sont fous ces français :p
Bref, si vous me suivez, vous savez que j’adore ce qu’écrit Cécile donc je me suis jetée sur cette série. Mon tort a été de ne pas attendre la fin de la publication pour tout lire car, contrairement à d’autres séries numériques (ex. celles d’Anne Rossi), ici les épisodes sont dépendants et du coup laisser passer des mois entre chaque est plutôt gênant à ma lecture. J’ai perdu le fil et le suspense. A noter pour la saison 2 : attendre la fin de la publication !
A part ça, c’était une saison très originale, avec des vampires vus différemment, de façon plus humaine j’ai envie de dire. On a presque pas l’impression que ce sont des vampires en fait, hormis le fait qu’ils dorment sous terre le jour, par ex. On a ici une vue d’ensemble, de groupe très grégaire, où les vampires sont en fait chassés par les Aliens comme des moutons. On a aussi des loups-garous et des sorcières trop classes !
Donc une lecture atypique, sympathique, beaucoup moins décalée que les autres œuvres de Cécile mais que j’ai aussi bien apprécié. Le personnage de Shereen est juste magnifique *_____*

 

 – Elvira Time saison  1 (M. Guibé), auteur français, voir la page *Coup de coeur*
Coup de coeur pour cette série numérique que j’ai dévorée. Une héroïne décapante, un humour qui me plait, du sang et des tripes, des clichés qui sont piétinés (aaah l’ersatz d’Angel, j’y ai cru !) et surtout des références qui me parlent (bon j’en ai oublié les 3/4 à l’heure où je vous parle, d’où l’intérêt de faire plus de bilans de lecture.) Pour tous les fans de la génération Buffy, ça vous plaira ^^ Franchement j’ai bien rigolé, j’ai suivi avec un grand plaisir le trio de lycéens attachants et complètement barrés. Connaissant le style habituel de Mathieu Guibé, je lui tire mon chapeau pour cette série dynamique, moderne et poilante 🙂
Vivement la saison 2 !!

Sainte Marie des Ombres T1 (S.Dabat), auteur française, voir le blog 

Sainte Marie des Ombres T2
Je ne connaissais Sophie Dabat que de nom en voyant ses romans chez plusieurs éditeurs. Et puis bon, la couverture, le titre, le résumé, le petit prix numérique m’ont fait passé le cap avec cette série. Très belle découverte ! Déjà j’adore le concept des ombres. Ensuite, l’héroïne est franchement à des lieues des héroïnes habituelles. Le langage est cru, mais ça passe beaucoup mieux que pour les Cavaliers de l’Apocalypse, vu que l’héroïne est une punk, on se doute bien que son langage suit. L’histoire est vraiment chouette, avec de beaux rebondissements, de la castagne réaliste et des relations humaines mises au premier plan. On aime l’héroïne pour son franc-parler et son indépendance mais aussi pour son passé et ses faiblesses (sans tomber dans le cliché.) Mes deux seuls reproches sont un surplus de langage imagé (j’aime bien les comparaisons crues mais bon à force ça faisait vraiment beaucoup) et la relation fusionnelle entre l’héroïne et son chien, là aussi c’était trop appuyée. Mais ces deux aspects ont été allégés dans le T2 donc ça me va. 
Le tome 2 d’ailleurs, qui me faisait penser à une espèce de Mad Max chez les gitans, était aussi très sympa ! J’ai beaucoup aimé la nouvelle copine que se fait l’héroïne, la biker, mais aussi le fameux fic qui était déjà dans le tome 1. Les personnages sont tous très différents et bien travaillés. J’ai juste un bémol pour le copain de l’héroïne, mais ça c’est une question de goût 😉 Je salue l’auteur pour ses prises de risques, notamment pour ce copain qui est l’anti-cliché du type avec qui on verrait son héroïne. Et ses choix sur la fin du T2 m’ont beaucoup plu, j’imagine que certaines scènes ont dû être pénibles à écrire. En tout cas, je vais rempiler pour le T3 !
– La dame en noir (S. Hill)
Ca faisait un moment que je le voulais, alors j’ai profité d’une promo Kobo pour me le prendre. J’avais adoré le film, un vrai coup de cœur, seulement voilà, faut pas que je lise des bouquins après avoir vu leur adaptation (on verra ce que ça donne pour le Trône de Fer…). Car je suis complètement passée à côté du suspense. En plus, grosse déception, le texte est ultra court et l’auteur passe davantage de temps à décrire les marais que de parler de la Dame en Noir. Ce texte date un peu aussi, je serai quand même curieuse de lire ses autres romans mais en tout cas, je reste fidèle au film, qui a su parfaitement retranscrire l’ambiance du bouquin pour les lieux et surtout développer admirablement les passages avec la Dame en Noir.

Nouvelles et autres
 – Nouvelle : 1888 (C. Etcheberry), auteur français, voir le site
Jack l’éventreur revisité avec brio pour Céline ! Je ne peux pas m’étendre vu que c’est une nouvelle, mais j’ai été prise au jeu de son texte et transportée avec son personnage. Une belle imagination servie par une très jolie plume
– Le triomphe de l’impératrice (C. Duquenne)
Cécile et ses idées… Fiou ! Une nouvelle à la chronologie inversée, bourrée d’idées surprenantes, où les tarots sont appliqués à des intelligences artificielles. Waou, cette fille est géniale ! Je n’ai pas d’autres mots :)))

– Sale gosse (maître KING)
Une sympathique nouvelle du maître qui nous déploie encore et toujours son talent pour décrire avec intérêt des choses du quotidien en y insufflant sa magie fantastique.Un texte prenant et intéressant avec lequel je me suis régalée ^^

– Chair à canon (J-M Calvez), auteur français
Ok, respect. Une nouvelle choc, avec du gore, de la guerre et un dénouement qui me plaît vraiment beaucoup. Je connaissais Jean-Michel plus en SF ben en fantastique/horreur, il gère un max également ! Un régal cette nouvelle !!

                                     
Bilan numérique :  28 titres ! 

Je ne compte pas les épisodes au détail pour les séries, sauf pour les Enkoutan où ce sont des épisodes indépendants. Et j’en ai omis 2, car pour l’un j’attends l’intégrale papier et pour l’autre je vais bientôt lire l’intégrale numérique.

On peut dire que j’ai bien rentabilisé ma liseuse moi 🙂 Et encore, si vous saviez tout ce que j’ai pris avec les offres de Bragelonne !!! En tout cas j’apprécie beaucoup mes lectures numériques, surtout les séries, que je trouve très complémentaires. J’essaye d’alterner avec des périodes lectures papiers et d’autres périodes lectures numériques et ça fonctionne plutôt bien ^^

Je vous laisse sur un combo de toutes mes lectures numériques de l’année et rendez-vous très vite pour le bilan papier ^^


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s