NaNoWriMo 2014

Hello ^^

Ca y est, novembre est presque là ! Comme chaque année, ça rime avec mon anniversaire, de la pluie (qui va arriver après un été indien de fou !) et… le NaNoWriMo bien sûr 🙂 Pour ceux qui ne suivent pas trop la communauté des auteurs francophones où des articles sur le Nano se sont multipliés cette semaine, la Nano c’est le National Novel Writing Month. Pour résumer, vous avez un mois pour écrire un roman de 50 000 mots. Chacun son rythme, pour ma part j’essaye de me régler à la moyenne journalière qui est de 1 665 mots (de toute manière avec un job c’est dur de faire plus). 
Pour en savoir plus sur ma façon de gérer le NaNo, j’avais écrit un article pour le site des Editions Laska l’an dernier ^^ 
Alors, que se passe-t-il pour le NaNo 2014 qui signe ma 5ème participation ? Hé bien je vais travailler sur ce roman de fantastique/horreur que je voulais avancer l’an dernier. Je l’ai un peu commencé cet été et j’écris en dilettante depuis septembre. Le titre : Une sérénade pour l’horreur. et j’ai grand hâte de m’y plonger corps et âme *___*
Une partie de mes inspirations pour cette histoire ^^
Pour suivre mon avancée voici mon profil ^^ N’hésitez pas à m’ajouter en « buddy » si vous êtes inscrits. J’essaierai cette année aussi de faire des bilans hebdomadaires avec des extraits ^^ En attendant, je vous laisse avec le synopsis provisoire du roman et je vous donne rendez-vous samedi pour une autre initiative ^^

Et si les monstres étaient réels ?

A la mort de ses parents, Séréna est libérée de l’hôpital psychiatrique où elle était internée depuis 14 ans. Désormais seule, elle doit se reconstruire une vie loin de ses démons intérieurs. Cependant, de retour dans la maison familiale à Boston, les souvenirs effacés refont peu à peu surface ainsi que ses dérangeantes visions. Rattrapée par les terribles événements de son enfance, Séréna replonge dans un monde de peur où chaque noirceur dissimule un monstre. Parmi ces ombres, apparaît Jonah, son frère porté disparu ; pour le retrouver, elle n’hésite pas à se jeter corps et âme dans un univers impitoyable et terrifiant.
Une fois dans le noir, les certitudes s’envolent… et s’il y avait vraiment quelque chose sous le lit ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s