NaNo 2013 : 2ème semaine

Bonjour,
Hier j’ai atteint la moitié du NaNo, je suis bien motivée, l’histoire coule toute seule donc c’est parfait 🙂 Je dois quand même mettre le turbo pour combler les futures journées indisponibles ! La fatigue commence à se faire sentir mais dimanche dernier nous avons fait l’intégrale du Seigneur des Anneaux version longue, donc peu importe la fatigue, l’inspiration est gonflée à bloc et les yeux sont pleins d’étoiles *___*
J’entame le dernier quart des aventures de June&Connor dans la Banshee ! C’est une toute autre ambiance que les deux précédents opus, j’espère que ça plaira quand même 🙂 Après, je pense changer mes plans, tant pis pour mon histoire d’horreur, je surferai sur mon humeur romantique pour une nouvelle de « romantic suspense » pour un AT des Editions Laska. Une incursion dans notre époque sans trace d’imaginaire. On verra ce que ça donne :p
Je vous laisse sur un extrait, moi je vais manger (à l’heure espagnole ah ah)


Dans les recoins les plus sombres de son âme, June imaginait l’Ijiraq emportant l’agaçante irlandaise.
            Apeurée par ses propres pensées, elle secoua la tête pour les en déloger. Elle n’était tout de même pas devenue un monstre pour souhaiter pareil destin à autrui. Ses larmes séchées, son teint rehaussé, elle quitta la pièce. Le rire exagéré de Cìara retentit à l’autre bout du couloir, arrachant une grimace à June. Découragée à l’idée de rejoindre les autres, la jeune femme préféra fureter dans la maison. La plupart des domestiques se trouvait dans les cuisines pour nettoyer les restes du souper, ce qui lui laissait le champ libre. En outre, elle n’avait pas à craindre d’apparition de Banshee dans cette maison.
            Ses pas la menèrent au premier étage où Eileen couchait les trois enfants. Elle s’imagina la vie de Connor entre ces murs, endeuillé par la perte de ses parents, bordé par une domestique, veillé par une fée celtique. Dans l’embrasure de la porte, elle observa le rituel, rendu impersonnel de par l’absence de la mère qui préférait jouer les hôtesses hautaines plutôt que de passer du temps avec sa progéniture. Ce comportement à lui seul en disait beaucoup sur le genre de famille où Connor avait grandi. Après avoir balayé la chambre du regard, une pièce grande, luxueuse, remplie de jouets, de livres et d’un confort que beaucoup d’enfants envieraient, sauf que le tout manquait de chaleur parentale.
            June s’imagina la pièce, plongée dans l’obscurité, puis, émergeant du coin, la Banshee à l’horrible faciès qui se penchait sur un Connor âgé d’une dizaine d’années. Sa bouche démesurément ouverte, ses doigts crochus prêts à se refermer sur sa gorge. Elle se détourna, l’estomac noué. Lasse, elle n’aspirait qu’à rentrer mais ne voulait pas non plus donner gain de cause à sa rivale. Après avoir reprit contenance, elle revint au rez-de-chaussée et s’installa dans le salon, l’air de rien. Ce fut à peine si on remarqua sa présence.

3 réflexions au sujet de “NaNo 2013 : 2ème semaine”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s