Chroniques de Néhéléna : les races

 Pour continuer sur la présentation de mon roman de Fantasy Les Chroniques du Monde de Néhéléna, voici quelques explications sur les différentes races qui peuplent ce monde et que l’on rencontrera au gré des chroniques.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a 4 Entités principales qui vont être liées à une race : la Nature, la Mort, la Vie et l’Ombre.

  • Les Orphaïms
Ce sont des enfants de la Nature très présents dans le récit, il y en a dans chaque chronique. Les Orphaïms sont liés à un élément dont ils tirent leurs forces et leurs pouvoirs. Les éléments sont au nombre de 7 :
– Eau
– Terre
– Feu
– Terre
– Lumière
– Lune Grise
– Lune Émeraude (appelée aussi Lune Mystique, ou Maudite)

Chacun de ces éléments est « gouverné » par une entité, appelée Makaal. La majorité des Orphaïms vont chercher à rencontrer l’une des représentations de son Makaal pour lui montrer qu’il est digne de son élément. A l’issue d’un combat l’Orphaïm victorieux aura accès à une attaque ultime : l’appel de son Makaal.

Les Orphaïms peuvent vivre jusqu’à 7 siècles, exception faite de ceux de la Lune Émeraude qui sont frappés d’une malédiction : au-delà de 300 ans ils sombrent dans la Folie.

Les Orphaïms ne mangent pas :ils doivent boire, se reposer et tout le reste il le tire de l’énergie de leur élément.Ils ne craignent pas la maladie mais selon leur élément ils peuvent être sensibles à l’environnement (par ex. un Orphaïm de l’Eau redoute le froid qui va le geler ; un Orphaïm du Feu sera affaibli par la pluie).

Côté relation, les Orphaïms ne peuvent pas procréer, leur naissance se fait directement par la magie de leur Makaal, par ex. un Orphaïm de la Terre va se former dans un tronc d’arbre. Par contre, chaque nouvel Orphaïm se voit attribuer un Mentor durant 100 ans, qui va lui apprendre la vie et à qui il devra obéissance et respect.

Physiquement, ils sont en général très lié à leur élément. En illustration Analielle, une Orphaïm de l’Air typique :cheveux blanc, petite, menue avec des vêtements vaporeux. A l’inverse un Orphaïm de la Terre sera plus costaud, plus grand, avec une peau hâlée.

Test
Analielle, Orphaïm de l’Air et son aigle blanc, commandé à Fernanda Suarez 

(http://fdasuarez.deviantart.com/)

  • Les Anarphims
Les Anarphims sont l’exact opposé des Orphaïms. Lorsqu’un Orphaïm est touché par la Lame de l’Ombre, toute sa magie est transformée : au lieu d’échanger son énergie avec la Nature, l’Anarphim va la lui voler et la pervertir. Un exemple : un Orphaïm de l’Eau devient un Anarphim de la Glace. L’eau est détruite à son contact et se transforme en glace.La transformation des pouvoirs n’est pas aussi évidente pour tous les éléments. Le Feu reste le Feu mais les sorts utilisés sont très différents.

Au début du roman, les effets de la transformation en Anarphim ne sont pas très clairs : ces anciens Orphaïms semblent avoir perdu la mémoire et tout ce qui faisait leur identité même si certains se souviennent de leurs proches. Mais on découvrira au fil des chroniques que ce n’est pas si simple que cela ^^ A la base, la Lame de l’Ombre a été créée pour équilibrer les forces et donner à l’Ombre l’opportunité de constituer son « troupeau ».

Dépourvu du sens de la justice, de bonté ou de sentiments positifs, les Anarphims ne sont que mal à l’état pur, habités par l’Ombre, ils ne cherchent qu’à tuer, détruire et jouir égoïstement de leurs pouvoirs. Tout du moins est-ce la vision qu’ont les Orphaïms de leurs frères et sœurs déchus… mais là encore, ce n’est pas aussi simple et j’aborderai ces sujets dans des chroniques.

Physiquement les Anarphims ont tous des cheveux d’un noir de jais et des yeux uniformément noirs. Il est très difficile de différencier les éléments avant que les premières attaques commencent.

  • Les Humains
Enfants de la Vie, ils sont relégués au second rang, ne vous attendez pas à en voir beaucoup. Ils sont présents et certains sont mis en vedette mais les Chroniques tournent essentiellement autour des Orphaïms.

Ici, les Humains sont dépourvus de pouvoir et leur technologie est peu évoluée, comme au Moyen Age. Leur force réside dans leur nombre qui dépasse de loin celui des Orphaïms et des Anarphims réunis. Ces deux races ont en effet un nombre limité de naissance chaque siècle, alors que les Humains peuvent procréer tous les ans.

Éparpillés et désorganisés, les Humains craignent les Orphaïms, et les confondent avec les Anarphims.La peur fait courir des rumeurs et des mythes variés et leur vision des Orphaïms est donc déformée… mais ils ne sont pas sans défense et tout au long des Chroniques différents Humains s’évertueront à prouver aux Orphaïms qu’ils ne sont pas aussi faibles et stupides qu’ils le pensent.

Physiquement ils sont identiques à nous et ils peuvent vivre en moyenne jusqu’à 70 ans.

Une branche spéciale d’Humains se développe au fil du roman : les Mages qui sont investis de pouvoirs non élémentaires.
Eryos, un Mage Humain, commandé à Sarah (http://artsangel.deviantart.com/)
  • Les Nariens
C’est un peuple exclusivement féminin, de créatures immortelles qui vivent dans l’au-delà. Ce sont les Filles de la Mort. Ni vivantes, ni mortes, elles amènent les âmes des défunts vers leur Cité. C’est un peuple à part et rares sont ceux qui peuvent se vanter d’avoir vu une Narien. Elles sont totalement neutres et n’interfèrent pas dans la vie sur Néhéléna. Ce ne sont pas des faucheuses non plus : elles ne provoquent pas la mort et leur vision n’est pas une prédiction funeste.
  • Les Chasseurs d’Orphaïms
Ashram, Chasseur d’Orphaïm. Son animal est le Griffon. Commandé à Lisa B. (http://zolaida.deviantart.com/)
Ils ont été créés de concert par la Nature et l’Ombre pour rétablir l’équilibre. Les Anarphims sont moins nombreux que les Orphaïms et en général moins puissants. Pour maintenir la balance entre les forces, les Chasseurs d’Orphaïms sont nés afin de réguler tout ça. EN faible nombre, ils sont immortels, ne pouvant tomber que sous les coups d’Orphaïms. Chaque Chasseur est associé à un animal prédateur en lequel il peut se transformer à sa guise (ours, dragon, loup, etc.)

Les Chasseurs sont solitaires et très imprégnés de leur nature animal. Ils vouent une haine viscérale aux Orphaïms, contre laquelle peu arrivent à lutter. Dès qu’ils voient ou sentent un Orphaïm ils doivent se battre, peu importe les conditions. C’est plus fort qu’eux. Leur agressivité aveugle fait d’eux de redoutables adversaires et ils sont craints par les Orphaïms.

Voilà pour les races les plus représentées ^^ J’espère que ces explications vont vous éclairer un peu et titiller votre curiosité 🙂 Si vous avez des questions j’y répondrai avec plaisir !

2 réflexions au sujet de “Chroniques de Néhéléna : les races”

  1. Très intéressant car j’ai découvert des nouvelles z’infos ^^chaque nouvel Orphaïm se voit attribuer un Mentor durant 100 ans => purée, ils ont intérêt à bien s’entendre alors….un Orphaïm de la Terre sera plus costaud, plus grand, avec une peau hâlée => Nazaliaaaaaaaaaaaan ^^ (ZEU commentaire constructif, isn’t it ?)Les Nariens => elles servent à quoi ? Quel est leur but dans la vie/nonvie/mort/nonmort ?Bonne continuation, ton univers est très riche et pas manichéen (gros reproche que je fais à la Fantasy en généraln, du moins le peu de Fantasy que je connais), j’apprécie bcp ^^

    J'aime

  2. AH ah ouais faut tirer le bon numéro ! Ouiiii Nazalian *_* C'est lui le vrai héros nyark ^^Les Nariens, on sait très peu de choses sur elles, personne n'en a vu jusqu'au récit. On sait juste qu'elles récupèrent les âmes pour les amener dans l'Au-delà. Merci à toi ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s