Bilan lecture décembre 2015

 Bilan lecture décembre 2015

Alors avant de faire le bilan, souvenez-vous je m’étais engagée dans un challenge personnel pour terminer mes livres qui sédimentaient dans ma PAL depuis 2014. Sur 12 livres j’en ai lu 8 dont un que j’ai abandonné en cours de route. Il me restait donc 22/11/63, les voies d’Anubis, le Trône de Fer intégrale 3 et Mise à nu. Ce dernier livre je ne le lirai pas car le premier Castle m’a trop déçue pour que je continue. Quant aux trois autres, je ne voulais pas me forcer à les lire. Je les lirai donc plus tard mais je suis contente de m’être imposée ce petit challenge 🙂

Thriller

– La maison Ogre (A. Prieur) auteur français

J’avais longuement attendu de lire ce roman car dans le 4ème de couverture on mentionne un croquemitaine et que j’avais justement cette créature dans mon manuscrit Une Sérénade pour l’horreur. J’avais donc peur de me faire influencer, sauf qu’en fait pas du tout, ça n’a rien à voir, ouf !
Il s’agit d’un thriller fantastique vraiment très prenant et bourré de bonnes idées ! C’est haletant, avec de bons rebondissements. J’ai bien aimé le héros Eric qui se retrouve plongé dans cette sombre affaire à laquelle il ne comprend rien du tout. Il passe par différentes phases qui sont bien gérées (curiosité, paranoïa, peur, renoncement etc.) et le lecteur le suit dans toutes ces étapes. Il est entouré de personnages variés, j’ai bien aimé le journaliste (sa fin m’a surprise !) et Objov (sérieux c’est quoi ce type ? XD). Par contre, le principal personnage féminin a encore le mauvais rôle, l’ex qui tourne la page alors que le héros est encore amoureux d’elle, bon c’est assez courant. 
J’ai adoré cette histoire de petits errants ! Et avoir des bribes d’infos en suivant certains d’entre eux enfants était génial. J’ai été un peu perturbée car je cherchais un lien avec les personnages du récit sauf que y’en a pas forcément (ou alors je suis passée à côté). L’histoire de fond est donc très bonne. La fin a un rebondissement inattendu mais je reste un peu sur ma faim car il me manque des explications sur le fameux Roi Sombre. Mon imagination ne peut pas faire tous les liens. 
Oh et dernier point positif : j’ai beaucoup aimé le style narratif ! Je vous explique : le récit est à la troisième personne mais les débuts et fins de chapitres qui concernent Eric sont à la 1ère personne. C’est la première fois que je vois ça et je trouve ça chouette. 
En conclusion, une très bonne lecture avec de sacrés bonnes idées. Un auteur à suivre de très près !

 – Chesstomb (J.E. Py) auteur français

Chesstomb est en fait un roman qui compile des témoignages, des articles de presses, des extraits de journaux et de lettres. A première vue on peut se dire que ça va être un joyeux bordel, d’autant qu’on suit plusieurs histoires. Mais pas du tout. Tout débute avec l’enquête de Shelby Williams sur le meurtre d’une famille à notre époque mais plus on avance, plus d’autres informations sont distillées. On a ainsi des passages historiques sur les fondations de Chesstomb, sur les docteurs du début des années 1900, sur Lovecraft, sur des événements qui ont juste précédés les meurtres de la famille et on remonte jusqu’à Descartes ! On peut parfois se demander où est-ce qu’on met les pieds mais une chose est sûre : chaque petite partie est totalement passionnante ! L’effort de l’auteur pour tout mettre en forme, harmoniser tout en donnant à chaque narrateur sa propre voix au travers de lettres, journaux, souvenirs. Franchement chapeau ! Il est allé loin, tellement loin que parfois je le suivais pas (notamment pour Descartes qui se posait beaucoup de questions).

Ce qui m’a beaucoup plu c’est que la frontière entre les faits historiques et le récit romanesque est souvent très très floue. On s’interroge beaucoup sur ces personnages qui ont vraiment existé (Lovecraft et sa fameuse nouvelle Herbert West, réanimateur dont il est mention ici), sur ce qui est vrai ou non. La fin, en particulier est perturbante, on s’interroge encore plus ! Les recherches de l’auteur sont là aussi à saluer !

Au-delà de cet aspect passionnant et trifouilleur de neurones, la plume est très bonne. Certains passages horrifiques sont plus vrais que nature ! Moi qui lis au petit-dej je peux vous dire que c’était pas toujours très ragoûtant ! 

Bref, une imagination détonante, un travail de recherche et de coordination épatant, une plume géniale, du morbide et des histoires avec de multiples personnages toutes plus passionnantes les unes que les autres ! Que demander de plus ? Un autre roman, bien sûr ! Apparemment en 2016 ! 


Fantasy
 – Arena 13 (J. Delaney) * coup de coeur *

Je suis tombée amoureuse de l’Epouvanteur dès que j’ai lu le 1er tome, je ne pouvais donc pas passer à côté de cette nouvelle série du même auteur. Même si on retrouve des schémas identiques avec un héros qui trouve un maître et qui commet des erreurs en veux-tu, en voilà, ainsi qu’une fille entreprenante et intrépide à la Alice, les univers sont radicalement différents et les ambiances aussi. Le héros, Leif est plus âgé déjà (bon pas de beaucoup, certes), il a un passif plus sombre, des motivations également plus sombres et un caractère plus impulsif que Tom. J’ai tout de suite accroché car même ses erreurs nous le rendent sympathique, plus humain. Quel ado de son âge n’aurait pas commis les mêmes ? 
Le scénario me plaît bien, l’ambiance est donc moins fantastique et glauque mais il y a du danger. J’ai beaucoup aimé les Lacres, ces espèces de robots qui se battent à la place des « gladiateurs » et j’ai vraiment hâte que l’auteur utilise leur potentiel ! J’ai tellement d’hypothèses en tête ! J’aime bien la vision des combats d’arènes de l’auteur où en fin de compte la force n’est pas le critère déterminant. On est loin de ma série Spartacus :p (mais en grandissant je suis sûr que Leif sera aussi canon que Crixus ou Gannicus, si si !). Bref, beaucoup d’originalité et un vrai monde personnel qui se détache complètement des Epouvanteurs. Et puis il y a toute la partie programmation des Lacres à laquelle j’ai tout compris contrairement au héros… merci les analyses statistiques sous R !!!
Par contre, je n’ai pas accroché à Gwyn, la fille. Elle en fait trop à sa tête à mon goût et elle se fiche pas mal des dégâts qu’elle cause. Le pauvre Leif se fait complètement avoir ! Elle est trop manipulatrice et égoïste à mon goût.
En résumé, un coup de cœur pour cet univers plus adulte, plus SF, avec des combats de gladiateurs surprenants et des rebondissements qui m’ont tenu en haleine. Ca va être dur d’attendre la suite !

Numérique
– Par le sang épisode 3 : Larmes de sang (F. Cochet) auteur francophone, voir la page facebook

J’avais moins accroché au 2ème épisode mais j’ai renoué avec la quête de Shandra et Shyle avec ce 3ème épisode ! Le mystère autour de Shyle s’épaissit et on en déduit que les deux femmes sont liées, mais par quel moyen, telle est la question. Le rythme est soutenu, les pauvres personnages n’ont presque pas une minute pour souffler. On découvre encore de nouveaux mythes dans ce monde décidément très riche. J’aime bien la vision du vampire qui y est décrite. J’aime bien aussi la légende de la femme sans visage et j’ai hâte d’en savoir plus sur les derniers arrivants.
J’ai aimé que Shandra et Kahlen arrivent à se dégager un peu d’intimité et de temps pour discuter, j’ai pu mieux ressentir le lien qui les unissait ici que dans l’épisode précédent. Bref j’ai passé un bon moment, d’autant qu’au final Kahlen n’est pas aussi clair qu’il n’y parait ! Et ça aussi j’aime 🙂








– Le temps volé (C. Duval), auteur francophone, voir la page facebook

Aaah les histoire de Chloé ! C’est toujours d’une douceur, d’une sincérité et emprunt d’une magie romantique à laquelle je craque ! Servi par une écriture fluide et sans anicroche, l’histoire du Temps volé est jolie comme tout, implantée dans notre chère Bretagne. Ca a été une très belle parenthèse ! Encore une fois je me suis projetée aux côtés d’une héroïne humaine, altruiste, pleine de bonté qui irradie de lumière. Elle est entourée de personnages tout aussi généreux ! Comme quoi il n’y a pas besoin d’ex jaloux, de copines peau de vache, d’obstacle en tous genre pour écrire une romance captivante :p En plus c’est une vraie bouffée d’oxygène à côté de toutes ces romances érotiques/dark érotiques qui inondent le marché ces dernières années.

J’ai préféré Erwan, le héros d’antan à Romaric le contemporain, ce dernier, bien que diablement sexy, était un poil trop parfait pour moi. Il a été éclipsé par Erwan ! A part ça, j’ai donc passé un super moment, en plus il y a des chevaux *___* et l’histoire de fond est si touchante, si réaliste ! 

C’est vraiment une histoire qui vous donne le sourire du début à la fin, un vrai baume au cœur 🙂

– La voix brisée de Madharva (M. Rivero), auteur français 

Je ne connaissais pas l’auteur et ce fut une bonne découverte ! L’histoire est originale, vraiment sympa, avec un héros qui m’a bien plu. Les idéaux cachés derrière les altercations entre les humains normaux et les humains augmentés sont applicables à bien des débats, de même que la pression du showbiz sur les artistes. Le roman est riche mais parfois un peu trop, j’ai été larguée dans les combats virtuels ou même non-virtuels avec toutes les armes, les combines etc. Je reste indécise car en fait l’univers n’a eu de cesse de me rappeler l’excellent jeu Deus Ex : Human Revolution et du coup ça m’a plus gênée qu’autre chose car je n’arrivais pas à transposer l’histoire dans un cadre propre. Dommage car les thèmes étaient chouettes et j’ai beaucoup aimé le personnage de Madharva !
 

2 réflexions au sujet de “Bilan lecture décembre 2015”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s