Bilan lecture mai

Lectures de mai 2015

Fantastique/Horreur

– Plein gaz (S. King & J. Hill)

Un texte où Maître King et son fils collaborent en hommage à Matheson, j’étais obligée de le lire. Une nouvelle où l’on retrouve la touche du Maître, fan de bikers (il a joué dans les Sons of Anarchy, la classe moi je dis !), qui nous plonge par petite touche dans le quotidien des personnages. L’action s’en trouve un peu entrecoupée mais le suspens revient bien vite dès qu’on retourne dans le vif du sujet. Du coup, ça m’a donné envie de lire l’histoire de Matheson dont s’inspire Plein gaz. En revanche, ne connaissant pas encore la plume du fiston, je n’ai pas pu comparer. Je verrai quand je me plongerai très bientôt dans Cornes.

 

– Black Mambo (S. Dabat, M. Caussarieu, V. Terral), auteurs français * Coup de coeur * 

L’ensemble des trois histoires, totalement indépendantes et écrites par trois auteurs différentes, est un coup de coeur pour moi. Le tour de force est que les trois histoires m’ont plu de manière égale, malgré les styles, univers, trames et personnages propres à chaque auteur. La preuve qu’elles sont vraiment complémentaires ! Chapeau pour l’homogénéité.
Commençons par le roman de Vanessa Terral. Le prologue m’a un peu dérouté car le ton est spécial mais surtout on a l’impression que ça y est, tout a été dit. Mais pas du tout ! Moi qui avais découvert Vanessa sur une romance fantastique teintée d’écologie, le changement est radical et l’auteur nous montre qu’elle peut très bien se défendre sur le terrain de l’horreur ! Sa Leïla et son Djinn m’ont bien plu. Déjà le décor est bien planté, on sent que l’auteur a fait des recherches pour nous intégrer à son univers. J’ai eu beaucoup d’empathie pour la pauvre Leïla et je dois dire que le palmarès de la scène la plus horrible du bouquin entier revient à Vanessa…  pourtant Morgane et Sophie s’étaient bien démenées aussi ! Après réflexion je me suis demandée si le Djinn était bien réel ou s’il n’était pas une partie refoulée de la conscience de Leïla… la folie ne me semblait pas si loin.
J’ai ensuite retrouvée la plume dynamique et captivante de Sophie Dabat. J’avais vu le film « Le dernier Roi d’Ecosse » quelques semaines plus tôt, donc autant dire que j’étais bien dans l’humeur XD Cela m’a permis de biiiien visualiser les horreurs décrites par l’auteur. Le fantastique n’est pas si présent ici, c’est plus une raison pour perpétrer des massacres, mais ces atrocités sont commises par des êtres humains, au final. Cela rajoute un peu plus à l’horreur de l’histoire. Là aussi, on est happé par l’environnement décrit par l’auteur, ce qui en a fait une lecture assez stressante il faut l’avouer ! Bon, une chose est sûre, faut pas embaucher l’auteur dans un tour opérator car elle ne donne pas vraiment envie d’aller se balader en Afrique !!
Ensuite, je découvrais enfin la plume de Morgane Caussarieu, dont les livres sont dans ma wishlist.Un style punk, trash, moderne mais qui collait très bien avec le thème, le héro, le lieu et l’époque. Le héro est attachant, même s’il est aux antipodes de mes goûts et c’est sans doute ça qui m’a le plus plu (outre le baron samedi qui est méga classe). L’histoire a son lot de rebondissement, la scène glauque est très réussie (mais argh la pauvre Ghilane >___<) et surtout, on est littéralement transporté en Nouvelle Orléans. Ca se sent que l'auteur y est allée, avec des petites anecdotes qui sentent tellement bon le vécu. Cela apporte une vraie touche de crédibilité et de profondeur. Petit bonus, j'avais vu la saison 3 de la série American Horror Story, du coup je connaissais déjà certains noms, ça m'a fait plaisir de les voir ici. En conclusion : plus de doutes, je vais me procurer ses autres romans 🙂

– Cornes (J. Hill)

Il fallait que je le lise avant de voir le film ! Au départ, je me suis dit que Fiston s’inspirait un peu du Père King et sa manière de décrire des situations du quotidien des personnages. Mais l’impression s’est rapidement estompée, car Joe Hill a sa véritable plume. Je ne m’attendais pas forcément à ça, car dès la 1ère page, Ignatius, le héro, se réveille avec ses cornes, donc on est direct dans le bain. Ensuite, en quelques chapitres, on connaît l’identité du tueur de sa fiancée. Je me demandais où était l’intérêt des 3/4 restants du bouquin. Hé bien ma foi, mes doutes se sont vite envolés car ce bouquin est génial ! On frôle le coup de cœur. 
Franchement les persos sont top, même si parfois Ignatius est un peu passif et qu’il part dans des délires, globalement je l’ai bien aimé. Surtout, Fiston a la même maîtrise du Père : nous montrer le point de vue du méchant. Et ça, c’est ultra frustrant. Surtout quand on sait que c’est le meurtrier, qu’il a tué la fille, et que c’est un flash back où ladite fille est encore en vie. J’ai ressenti beaucoup de colère et de frustration à la lecture de certains passages. Vraiment, une super lecture. Je dois absolument lire ses autres romans !! En plus il y en a un avec un croque-mitaine !


– Le Premier (N. Coste), auteur français voir le blog

J’attendais la sortie de ce livre avec impatience puisque je suis le blog de l’auteur et qu’elle m’avait vraiment intrigué avec ce roman. La couverture est sublime et l’objet très beau, je suis contente de découvrir les Edition Scrinéo. Je découvre aussi la plume de Nadia Coste et j’en suis ravie. J’ai passé une très bonne lecture. L’histoire est atypique, avec un héros qui n’a rien d’un vampire baddass, sanguinaire ou séducteur. C’est un être humain… différent. Dans un sens c’est bien car on s’identifie mieux au personnage, on a beaucoup d’empathie pour lui, mais de l’autre on a souvent envie de lui dire « non mon coco, ça c’est une très mauvaise idée ». Car Vaïn en fait des erreurs, et en connait des désillusions, le pauvre. Sa solitude m’a vraiment touché.
L’histoire est aussi atypique car l’aspect vampirique est abordé différemment, avec la lutte éternelle entre vampire et loup-garou que j’ai trouvé très originale. En plus, la découverte des particularités vampiriques est là aussi abordée de manière plus humaine. A l’époque, pas de Buffy pour vous dire qu’un vampire crame au soleil ! Bref, je peux pas analyser tout le bouquin, mais vraiment les idées et les angles pour traiter le sujet sont vraiment bien. C’est sombre mais sans une avalanche d’hémoglobines ou de violence non justifiée. Mais globalement c’est un récit dur, plutôt déprimant quand on se met à la place de Vaïn, avec des scènes très fortes et symboliques. La fin m’a étonnée, le recoupement avec un mythe bien connu m’a plus mais ça m’a quand même laissé un petit goût d’inachevé qui fait que ce n’est pas un coup de coeur, mais presque.
En conclusion, le roman est vraiment super, je ne m’attendais pas à ça et c’est très bien car il m’a surpris du début à la fin et m’a sorti du schéma vampirique habituel.

Fantasy

 – Les aventuriers de la mer T1 (R. Hobb) * Coup de coeur *

Ce mois-ci j’ai pu combler ma lacune en ce qui concerne cet auteur ultra connue et reconnue qu’est Robin Hobb. L’Assassin Royal ne m’a jamais vraiment attiré mais quand je me suis retrouvé avec ce bon d’achats à Cultura en échange d’un autre bouquin que j’avais déjà hé bien je suis tombée sur cette série. Des aventuriers sur l’océan, un bateau magique, une héroïne au caractère bien trempé, des serpents géants… il ne m’en fallait pas plus. Quand j’ai vu que ma librairie à Biarritz avait toute la suite… je me suis dit qu’il était temps de lire cet ouvrage qui est dans ma PAL depuis un an. 
Et je n’ai pas été déçue. Je l’ai lu très vite malgré les caractères minuscules (je ne suis plus habituée aux formats poches ahah pourtant mon compte en banque préfère aux grands formats, lui !). J’ai vraiment tout aimé ! On a une belle brochette de persos, j’adore les vaisseaux magiques ces vivenefs, l’héroïne, Althéa, fait des erreurs mais je me suis bien attachée à elle, et puis à Brashen (*____*). Le beau-frère d’Althéa est un sacré connard, parfois c’est même un peu trop caricatural mais le bougre a des arguments qui malheureusement font mouche. Ce premier tome a pu poser les bases de l’histoire en présentant tous les persos, ainsi que le contexte, la présentation aussi des vivenefs et des différents enjeux. Pour autant, ce n’était pas rébarbatif, il y avait du suspens et un peu d’action !
J’attends les prochains tomes pour me faire un avis plus poussé sur le pirate Kennit ! Bref, un vrai coup de cœur que cette saga ! Je me fais violence pour pas acheter trop vite la suite (mais est-ce ma librairie les aura encore longtemps… vous voyez, c’est une raison pour ne pas être trop raisonnable :p )

Thriller

– L’effet papillon (J. Adler-Olsen)

 J’ai moins accroché à cette histoire du Département V, qui est moins glauque que les précédentes. Le rythme est soutenu, c’est toujours un plaisir de mener une enquête aux côtés de l’inspecteur Morck mais bon c’est bien là que le problème puisque l’enquête était sympa mais je n’ai pas été plus emballée que ça. Heureusement que l’équipe est là pour rendre l’histoire intéressante à suivre. D’ailleurs il y a encore une nouveauté avec un dernier arrivant ! En bref, j’ai été plus intéressée par les histoires des persos et les déboires du commissariat que par l’enquête.

 – Le prédicateur (C. Läckberg)
Je me suis attaquée aux bouquins prêtés par les parents histoires de libérer un peu ma bibliothèque. Me voilà donc à lire le 2ème roman de Camilla Läckberg. Comparé à Jussi Adler-Olsen, c’est moins sombre, plus tranquille, dans une petite ville de Suède où on suit une héroïne qui n’a rien d’extraordinaire. Dans le 1er tome, c’était Erica qui était mise en valeur mais maintenant c’est son compagnon inspecteur Patrick qui prend le relai et ça me convient mieux. Je l’aime bien moi ce Patrick. Bref, ça parait plus gentillet mais en fait ces polars sont super addictifs ! Les rebondissements sont tops, j’avais pleins d’idées pour les coupables et en fait l’auteur m’a bien menée en bateau ! Ce que j’aime beaucoup c’est qu’on a la trame principale actuelle mais aussi, des bouts de l’histoire qui se déroulait à l’époque des crimes, soit du point de vue des victimes, soit des assassins (sans qu’on puisse les identifier), et franchement, l’histoire de l’époque est aussi passionnante que l’actuelle ! Et puis que de sombres secrets entre les différents protagonistes ! C’était une enquête passionnante, engloutie en peu de temps. Et d’ailleurs j’ai poursuivi au mois de juin avec 2 autres romans. Je me suis régalée.
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s